Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement durable

Malgré la loi et une politique incitative, le zéro phyto tarde à prendre racine

Publié le 31/05/2019 • Par Sophie Le Renard • dans : France, Innovations et Territoires

Inauguration du Pavillon des énergies (Le Dézert, Manche) en juin 2018. Différentes sortes de paillage  organiques et le non-recours aux pesticides sont expliqués.
Inauguration du Pavillon des énergies (Le Dézert, Manche) en juin 2018. Différentes sortes de paillage organiques et le non-recours aux pesticides sont expliqués. David Daguier-CD50
La loi «Labbé» de 2014 oblige les collectivités à se passer de produits phytosanitaires. L’utilisation ou non des pesticides pour l'entretien des espaces verts est un enjeu de santé publique pour les citoyens, mais aussi pour les agents. La Manche aide les communes à passer au zéro phyto par le biais de moyens techniques, financiers et de communication, et par la promotion des herbes indésirables.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

« Comment agir de façon concrète pour que les communes à majorité rurale du département se passent de pesticides ? »  s’interroge Valérie Nouvel, vice-présidente du conseil départemental de la Manche déléguée à la transition énergétique, à l’environnement et à l’innovation, qui a mis en œuvre un soutien à la fois technique, financier et des moyens de communication en direction des communes. Depuis le 1er janvier 2017, la loi « Labbé » (loi n°2014-110 du 6 février 2014) interdit aux collectivités toute utilisation de produits de synthèse pour le traitement des espaces verts, promenades, forêts et voiries. Quant aux particuliers, ils doivent à leur tour se passer de pesticides dans leur jardin et ce depuis le 1er janvier de cette année. Le département de la Manche a amorcé dès 2012 la démarche zéro phyto que ses services ont appliquée, à partir de 2016, à l’ensemble du patrimoine dont ils ont la gestion. Malgré les obligations législatives, la collectivité a considéré qu’il ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Malgré la loi et une politique incitative, le zéro phyto tarde à prendre racine

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement