Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mobilité

« Le véhicule autonome sera d’abord opérationnel dans les transports publics »

Publié le 23/05/2019 • Par Arnaud Garrigues • dans : A la une, actus experts technique, France

Une navette autonome exploitée par Transdev et testée à Reims.
Une navette autonome exploitée par Transdev et testée à Reims. Transdev
Beaucoup de mythes existent sur l'arrivée imminente des véhicules autonomes. D'où l'importance de décrypter tous les enjeux de cette nouvelle technologie avec une experte du sujet. Patricia Villoslada, directrice des systèmes de transport autonome de Transdev, nous explique ainsi où on en est au niveau de leur sécurité, de leur arrivée dans les transports publics et comment les collectivités s'en saisissent.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

On parle beaucoup des véhicules autonomes depuis quelques temps. Pouvez-vous nous dire où en sommes-nous au niveau de leur sécurité ?

Actuellement, nous sommes toujours à un niveau de sécurité où la présence d’un superviseur est nécessaire à côté du volant ou à proximité d’un bouton d’arrêt pour garantir la sécurité. La difficulté est de démontrer la sécurité au niveau requis.

Sachant que même l’humain n’est pas sûr à 100% …

Tout à fait. Mais à terme, les véhicules autonomes devraient  être plus fiables et plus sûrs que s’ils étaient pilotés par un être humain.

Dès lors, comment arriver jusqu’à ce niveau de sécurité ?

C’est une vaste question ! Dans notre cas, c’est le véhicule et même tout le système de transport autonome qu’il faut valider. Cela nécessite d’envisager une multiplicité ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le véhicule autonome sera d’abord opérationnel dans les transports publics »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement