Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement

Un boulevard urbain qui donne un nouveau visage à l’entrée de la ville

Publié le 27/05/2019 • Par Nathalie Da Cruz • dans : Innovations et Territoires, Régions

DCIM100MEDIADJI_0043.JPG
Ville de Chorges
Lauréate du concours « Entrées de villes » en 2018, la petite commune de Chorges a ferraillé des années pour requalifier sa route 94.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Chorges, Hautes-Alpes, 2 900 hab.] Chorges est l’un des passages obligés entre Marseille et les stations de ski des Hautes-Alpes. Son entrée ouest, le long de la RN 94, en a fait les frais : au fil des années, le nombre de véhicules passant par là s’est élevé de 10 000 par jour à plus de 20 000.

Or un simple carrefour à feux filtrait cette entrée, d’où une congestion et de gros embouteillages lors des week-ends de vacances scolaires. De plus, si l’axe routier en lui-même mesurait 8 mètres de large, la piste de bitume allait bien au-delà des lignes blanches, sur des terrains délaissés de l’Etat. D’où une impression de large route nationale, malgré le panneau d’entrée d’agglomération. Et de fait, nombre d’automobilistes y roulaient à 90 kilomètres à l’heure. Dès les années 2000, les élus interpellent les services de l’Etat, et la DIR Méditerranée mène une étude pour instaurer un ou deux giratoires à la place du carrefour à feux. Mais la ville ne veut pas que d’un aménagement routier : il faut réorganiser tous les espaces autour du carrefour et le long de la route pour changer le regard sur cette entrée de village.

La place des piétons

En 2009, l’Etat inscrit la transformation du carrefour à feux en giratoire au programme national de modernisation des itinéraires, avec un budget de un million d’euros à la clé, cofinancé à parts égales par l’Etat, la région Paca et la commune. Mais les travaux ne démarrent qu’en 2014… Cette année-là, la commune sélectionne un maître d’œuvre – l’agence Paysages – pour réaliser les aménagements autour de la RN 94. Le programme retenu est centré sur

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un boulevard urbain qui donne un nouveau visage à l’entrée de la ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement