Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Dragage des boues

L’agglomération de Cap L’Orient veut planifier le dragage de ses ports

Publié le 11/04/2011 • Par Stéphanie Stoll • dans : Régions

Cap L’Orient (Morbihan, 19 communes, 191 000 habitants) en appelle à la région Bretagne, au département du Morbihan et au chantier naval DCNS pour élaborer, d’ici l’automne, un schéma directeur concernant le dragage des boues de la rade.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«Le dragage est indispensable à l’activité économique de Lorient, explique Norbert Métairie, président de l’agglomération. On estime que d’ici 5 ou 6 ans, il faudrait draguer 300.000 m3 à divers endroits de la rade. »

Cap L’Orient avait prévu de désenvaser son port (soit 154.000 tonnes de sédiments à évacuer) en vue de l’accueil de la course autour du monde en équipage, Volvo Ocean Race, en juin 2012.
Or, entre le dépôt du dossier et la conduite de l’enquête publique – houleuse, les associations et des pêcheurs contestant l’immersion des boues au large de l’île de Groix (zone Natura 2000 en mer) – la préfecture a publié, en août 2010, un Schéma de référence des dragages du Morbihan.
De plus, sur un des 12 points de prélèvement, des carottages ont confirmé la présence de sédiments toxiques dans la zone de dragage.

Après réflexion, retrait du dossier d’enquête publique

« Après réflexion, au début du mois de mars, j’ai retiré le dossier d’enquête publique de la préfecture, poursuit M. Métairie, pour proposer une stratégie globale qui tienne compte des enjeux économiques, sociaux et environnementaux des dragages. Un plan de gestion pluriannuel doit distinguer les sédiments pollués ou non, organiser un dragage modéré et régulier, ne pas immerger de sédiments pollués et structurer une filière de traitement à terre». 
L’élaboration de plan de gestion figure parmi les préconisations de la préfecture du Morbihan.

L’association Sémaphore dénonce l’immersion, depuis 1997, d’un million de mètres cube de sédiments entre Groix et le continent.
Membre de France nature environnement (FNE), elle réclame que ces vases soient considérées comme des déchets et que leur immersion soit interdite d’ici 2015

Le dragage de la rade de Lorient, où sont installés un port de commerce (fret et passagers), un port de pêche, le chantier naval DCNS, la Marine nationale, plusieurs ports de plaisance et des bateaux de course, est une question récurrente.
Le financement de ces dragages est problématique : le traitement à terre des sédiment triple le coût d’une simple immersion au large.

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’agglomération de Cap L’Orient veut planifier le dragage de ses ports

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement