Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Economie circulaire : les collectivités circonspectes face à un projet de loi déséquilibré

Développement durable

Economie circulaire : les collectivités circonspectes face à un projet de loi déséquilibré

Publié le 17/05/2019 • Par Emilie Denètre • dans : France

economie-circulaire-2
iledefrance-europe.eu
Alors que le projet de loi sur l’économie circulaire devrait être proposé en conseil des ministres début juillet, l’association Amorce, qui regroupe les collectivités et les professionnels pour la gestion des déchets, a fait part le 16 mai de ses inquiétudes face un texte déséquilibré, qui manque sa cible principale. La focalisation sur la consigne des bouteilles plastiques en est l’illustration.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Nous vivons une période préoccupante, et nous sentons que les territoires sont inquiets de ce qui se passe. On ne voit pas les quantités de déchets baisser, et la filière recyclage n’est pas à la hauteur des enjeux que nous vivons » prévient Nicolas Garnier, le délégué général d’Amorce, qui dénonce en parallèle le « mur fiscal » que constitue l’augmentation, dès 2020, de la TGAP (Taxe Générale sur les Activités Polluantes) que les collectivités devront supporter pour leurs déchets enfouis ou incinérés. La focalisation du gouvernement sur la « consigne » des bouteilles en plastique apparaissant, aux yeux de l’association, comme l’illustration parfaite d’une forme de désynchronisation collectivité/État.

Consigne sans réemploi : quel intérêt ?

En effet, l’association peine à comprendre la logique qui se cache derrière ce choix de faciliter – au travers le projet de loi à venir – la « consigne » des bouteilles en plastique alors que ce déchet n’apparaît pas comme… Lire la suite de cet article sur le site web du Courrier des maires

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Economie circulaire : les collectivités circonspectes face à un projet de loi déséquilibré

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement