Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

PLFSS 2021

La loi de financement de la Sécu fait avancer – un peu – le 5e risque

Publié le 04/12/2020 • Par Nathalie Levray • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

img_ClubPrevSecu_Paris_24mai
D.R.
Dans une ambiance de bérézina budgétaire due au Covid-19, les députés ont voté les comptes sociaux rectifiés pour 2020 et prévisionnels pour 2021, avec un déficit cumulé de 86,5 milliards d’euros. Créée sous l’effet de la pandémie, la branche Autonomie s’organise sans visibilité sur son financement global et les prestations à servir. Au menu du médico-social, prime ''Covid'' pour le domicile et habitat inclusif ; au menu de l’hôpital, reprise de dette et forfait urgence, maisons de naissance et hôtels hospitaliers. La liberté d’installation des centres de santé est limitée.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’Assemblée nationale a définitivement adopté, le 30 novembre, le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2021, après les désormais habituelles passes d’armes entre l’Assemblée nationale et le Sénat – les sénateurs remanient le texte issu de la première lecture par les députés, lesquels ne gardent quasiment aucune des modifications sénatoriales et les premiers rejettent en bloc le projet en deuxième lecture.

Les députés n’ont, par exemple, conservé ni les mesures relatives à la maîtrise des comptes sociaux (art. 46), ni celles différenciant les taux de la contribution exceptionnelle aux charges de la branche maladie pour une mutuelle, un institut de prévoyance ou une compagnie d’assurance privée à but lucratif (art. 3, 13). Avant d’être publié, le texte sera ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La loi de financement de la Sécu fait avancer – un peu – le 5e risque

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement