[Datavisualisation]

D’après un sondage, le retour à la nature est encore loin d’être évident

Par • Club : Club Techni.Cités

Céleste Clochard via Adobe Stock

Selon un sondage de l’ONG LanDestini et de l’institut Ifop, une majorité de Français serait favorable à l’idée de quitter la ville pour se rapprocher de la nature. Mais de nombreux freins les en empêchent encore…

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le fonds LanDestini est une ONG qui lutte pour la protection de l’environnement, la préservation de la biodiversité et qui milite pour un retour à la nature. Elle a donc commandé un sondage (1) à l’institut Ifop pour mesurer à quel point les Français seraient prêts à abandonner un mode de vie urbain et se rapprocher de la nature.

Publiée récemment, l’étude (réalisée du 8 au 10 avril auprès de 1008 personnes représentatives de la population française) montre ainsi que 57% des personnes vivant en ville seraient prêts à la quitter. « 23% en sont même certains, signe d’une forte attirance pour un mode de vie alternatif », affirme le compte rendu du sondage. Et les jeunes seraient les plus sensibles à ce changement de vie (65% des moins de 35 ans), de même que les sympathisants de gauche (65% contre 44% des électeurs de droite).

sondage Ifop

Reste que la place de la nature dans le quotidien des Français n’est pas une priorité. C’est ainsi que seuls 41% des personnes interrogées considèrent que leur commune n’y accorde pas assez d’importance. Ils sont cependant 53% pour les habitants de l’agglomération parisienne. Là encore, l’âge (53% des moins de 35 ans) et l’orientation politique (50% des sympathisants de gauche) sont déterminants quand il s’agit de s’exprimer sur la question.

Ces considérations ne sont toutefois pas suffisantes pour susciter un exode urbain vers la campagne. Le sondage vient ici souligner que les disparités entre les territoires et, surtout, entre les villes et la campagne sont un véritable frein. La raison principale avancée pour justifier de ne pas quitter la ville est « le manque de services publics » (60%) et une offre de transports insuffisante (53%). On est en plein cœur, là, de l’actualité.

freins à la ville

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP