Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Protection de l'enfance

Aide sociale à l’enfance : la mort annoncée des contrats jeune majeur ?

Publié le 09/05/2019 • Par Rouja Lazarova • dans : France

Assemblée Nationale
Richard Ying et Tangui Morlier via Wikimedia commons 3.0
Vidée de son sens selon les professionnels et les associations d’anciens enfants placés, la proposition de loi de la députée LREM Brigitte Bourguignon visant à renforcer l’accompagnement des jeunes majeurs vulnérables vers l’autonomie a été adoptée le 7 mai à l’Assemblée nationale avec de nombreuses modifications. Elle crée un nouveau dispositif – le contrat d’accès à l’autonomie, cofinancé par l’Etat. Le sénateur (PS) des Hautes de Seine, Xavier Iacovelli, annonce une nouvelle proposition de loi pour l’automne.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Colère, rage, écœurement, sentiment de trahison… « Les mots ne seront jamais assez forts pour décrire ce que nous avons vécu lors du vote d’une proposition de loi que nous avions pourtant soutenue », témoigne Lyes Louffok, ancien enfant placé, membre du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE), devenu figure emblématique de la lutte pour la cause des jeunes majeurs sortant de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). « Une grosse déception », pour Michèle Créoff, vice-présidente du CNPE. « Une occasion manquée » pour Antoine Dulin, auteur du rapport « Prévenir les ruptures dans les parcours de la protection de l’enfance » du Conseil économique, social et environnemental (CESE). « Un rendez-vous historique manqué », pour Emmanuelle Ajon, vice-présidence (PS) du département de la ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Aide sociale à l’enfance : la mort annoncée des contrats jeune majeur ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement