Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

NTIC

Signature d’un accord sur les espaces numériques de travail avec le rectorat de Créteil

Publié le 08/04/2011 • Par Sophie Maréchal • dans : Régions

L’association des maires d’Ile-de-France a signé le 6 avril 2011 un accord de coopération avec le rectorat de Créteil. Il pose les bases d’une gouvernance conjointe entre l’Education Nationale et les communes du 93, 94 et 77 pour le déploiement d’espaces numériques de travail dans le premier degré à partir de 2013.

« Nous avons d’abord travaillé avec les collectivités locales pour le déploiement des ENT dans les collèges et dans les lycées. Nous avions alors un interlocuteur unique pour la région ou le département. Pour les communes, il fallait construire un cadrage différent, c’est pourquoi nous avons défini en amont une répartition des rôles de chacun. L’objectif est de faciliter l’installation de ces technologies numériques qui aideront l’école à assurer sa mission d’égalité républicaine », expliquait William Marois, recteur de l’académie de Créteil, lors de la signature de l’accord de coopération entre l’académie de Créteil, l’AMIF et l’AMRF le 6 avril.

« Nous sommes à la fin d’un premier processus, notait de son côté Michel Teulet, président de l’AMIF, maire de Gagny (93). Maintenant chaque commune va devoir réfléchir à la création d’un espace commun partagé par les élèves, les familles, les enseignants mais aussi les services municipaux comme le péri-scolaire ».

C’est le premier accord de ce type pour le premier degré concernant un territoire aussi large (trois départements : Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne) signé depuis l’annonce du plan de développement des usages numériques de Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, le 25 novembre 2010, qui souhaite favoriser le rapprochement de ses services avec les territoires.

Reste à fixer les modalités pratiques
L’accord pose avant tout les bases d’une volonté commune de travailler ensemble mais ne définit pas un modèle standard d’ENT à adopter, ni préconise tel ou tel type de matériel à installer dans les écoles. Les modalités pratiques et opérationnelles restent encore à fixer.

Le calendrier adopté s’échelonnera de 2011 à 2016 :

  1. rédiger une convention-cadre et une charte des ENT du premier degré de l’Est Parisien ;
  2. mise en place de sites pilotes à partir de janvier 2012,
  3. déploiement entre 2013 et 2016.

L’Education nationale mobilisera de son côté les moyens financiers pour la formation et l’accompagnement des personnels ainsi qu’une expertise technique.
Les communes ou EPCI auront à leur charge le financement des équipements et de l’environnement logiciel.

Les ruraux et la région associés aux travaux

L’AMRF et l’Agence régionale Ile-de-France du numérique « Artesi » ont collaboré aux travaux réalisés en amont entre les services TICE de l’académie et la commission NTIC de l’Amif. «Notre périmètre d’intervention ne couvre pas les écoles, reconnaît Yannick Landais, délégué général de l’Artesi, mais il est nécessaire d’assurer une cohérence entre les ENT développés par les collèges et ceux des lycées. Nous allons voir comment par exemple mettre en œuvre des communautés de pratiques avec le logiciel libre Lilie choisi pour les lycées d’Ile-de-France ».
L’AMRF apporte de son côté son expérience en terme d’écoles numériques rurales, car 60% des membres de l’AMIF sont des communes rurales.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Signature d’un accord sur les espaces numériques de travail avec le rectorat de Créteil

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement