Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Petite enfance

Loi école : le Sénat vole au secours des Jardins d’enfants

Publié le 07/05/2019 • Par Michèle Foin • dans : France

enfants-cour-ecole
Monkey Business Images
Avec l’abaissement de l’instruction obligatoire à 3 ans, les jardins d’enfants sont menacés de disparition. En amendant le texte du projet de loi Blanquer le 30 avril, les sénateurs plaident pour une dérogation permanente.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Effet collatéral de l’instruction obligatoire à trois ans, instaurée par le projet de loi Blanquer, les jardins d’enfant deviendraient « hors la loi » au bout de deux ans si le texte était voté en l’état mi-mai au Sénat. Le projet de loi pour une école de la confiance adopté le 19 février 2019 à l’Assemblée nationale leur donne ce court délai pour se transformer en crèche ou en école maternelle, à moins de disparaître.

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat qui s’est réunie le 30 avril 2019, a décidé d’amender le texte, en pérennisant la dérogation accordée aux Jardins d’enfants, au nom de la « liberté » laissée aux parents de choisir ce qui convient le mieux à leur enfant.

8000 enfants de 3 à 6 ans concernés

Ces structures, considérées comme des établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) à part entière depuis 2007, accueillent des enfants de 2 à 6 ans. Leur vocation pédagogique les situe à mi chemin entre

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Loi école : le Sénat vole au secours des Jardins d’enfants

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement