Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Roms

Annulation de la circulaire relative à l’évacuation des campements illicites

Publié le 08/04/2011 • Par Brigitte Menguy • dans : Actu juridique, France

Le Conseil d’Etat a annulé la circulaire du 5 août 2010 relative à l’évacuation des campements illicites de Roms sur le fondement d’une rupture du principe d’égalité devant la loi.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Saisi par l’association « SOS Racisme- Touche pas à mon pote », le Conseil d’Etat a annulé pour illégalité la circulaire du 5 août 2010 adressée aux préfets et aux forces de l‘ordre par le ministre de l’Intérieur.
Cette circulaire avait pour objet d’engager une démarche nationale systématique de démantèlement des camps illicites, en priorité ceux de Roms.

Politique d’évacuation en raison de l’origine ethnique

 Le Conseil d‘Etat considère qu’un tel acte administratif ne respecte pas le principe d’égalité devant la loi puisqu’il organise une politique d’évacuation des campements illicites « en désignant spécialement certains de leurs occupant en raison de leur origine ethnique».
Cette différence de traitement fondée sur une distinction ethnique est parfaitement illégale.

Pour autant, le Conseil d’Etat ne remet pas en cause l’action du gouvernement en matière de démantèlement des camps illicites lorsqu’elle s’effectue sans distinction de race, d’origine ou de religion.
Ainsi, la seconde circulaire en date du 13 septembre 2010 qui ordonnait de faire évacuer «toute installation illégale, quels qu’en soient les occupants » a été validée par le juge.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Annulation de la circulaire relative à l’évacuation des campements illicites

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement