Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Protection de l’enfance

Protection de l’enfance : trois inspections générales passent 50 infanticides à la loupe

Publié le 06/05/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Actu experts prévention sécurité, France

119-enfants-danger
© thinkstock
Tous les cinq jours en France un enfant meurt des mauvais traitements de ses parents, et encore ce chiffre est-il (largement ?) sous-estimé. Trois inspections générales viennent de remettre leur rapport pour améliorer le fonctionnement des services sociaux, médicaux, éducatifs et judiciaires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Marina, Fiona, Bastien… Le meurtre d’un enfant par ses parents provoque toujours une intense émotion et suscite inévitablement la même question « comment se fait-il que ? »  Comment se fait-il que les services sociaux (le plus souvent), l’école, les voisins, la police, la justice…n’aient rien vu/rien fait.

Dans le cadre du plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants de mars 2017, leurs trois ministres de tutelle d’alors avaient demandé aux Inspections générales des affaires sociales, de la justice et de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche d’effectuer un recensement sur cinq ans des décès d’enfants survenus dans la sphère familiale et d’analyser de façon approfondie les circonstances et enchaînements ayant conduit à ces décès. Elles ont rendu leur rapport le 25 avril sous l’angle du fonctionnement des services sociaux, médicaux, éducatifs et judiciaires concourant à la protection de l’enfance.

Le premier recensement national jamais effectué

En l’absence de recueil systématique de données, la mission des Inspections s’est adressée aux juridictions pour établir le premier recensement national jamais effectué. Au total, entre 2012 et 2016, 363 morts violentes ont été comptabilisées, soit 72 par an. Un enfant décède tous les cinq jours des mauvais traitements de ses parents, et dans la moitié des cas il a moins d’un an – un nombre sous-estimé qui ne tient pas compte du « chiffre noir » des néonaticides non révélés et des bébés victimes du syndrome du bébé secoué non diagnostiqué. Dans la plupart des cas, les familles

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Protection de l’enfance : trois inspections générales passent 50 infanticides à la loupe

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement