Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé publique

Petits déjeuners gratuits : une mise en œuvre pas si simple

Publié le 03/05/2019 • Par Michèle Foin • dans : France

petit-dejeuner-ecole-une
Robert Kneschke - Adobe stock
L’Etat vient de préciser le financement dédié aux petits déjeuners gratuits. Si les associations d’élus et de professionnels déplorent le manque de concertation et craignent les difficultés de mise en place, certaines communes l’accueillent avec enthousiasme et pragmatisme.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

13% d’enfants en REP et REP+ ne prennent pas de petit déjeuner avant de partir à l’école, selon une étude de l’Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville) réalisée en 2014 auprès d’enfants de CM1 et CM2. Un chiffre corroborée par une étude du Crédoc, menée la même année auprès de 500 professeurs des écoles, du CP au CM2, qui indiquait que près de 3 élèves de primaire sur 10 (29 %) ne prennent pas de petit-déjeuner au moins une fois par semaine mais que cette proportion grimpe à 4,3 dans les Réseaux d’éducation prioritaire, et même à 5,2 en REP+.

C’est ce constat qui a motivé le Gouvernement à lancer le 23 avril 2019, les petits déjeuners gratuits à l’école. Une action portée par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale et Christelle Dubos, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté. Elle s’inspire directement du programme des Magic Breakfast mis en place au Royaume Uni, dont l’impact sur les résultats des élèves s’est avéré très positif.

12 millions d’euros de dotation

Lors d’une visite à Pont Sainte-Maxence (Oise, 12 470 hab.), une ville qui offre des petits déjeuners dans trois de ses écoles, les deux ministres ont précisé le financement de la mesure. 6 millions d’euros y seront consacrés en 2019, pour un déploiement progressif, d’abord dans 25 départements relevant des 8 académies préfiguratrices (1) qui ont déjà commencé en avril, puis dans toute la France à compter de septembre.

La dotation attribuée par l’Etat concernera les territoires prioritaires : les zones REP et REP+, mais aussi

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Petits déjeuners gratuits : une mise en œuvre pas si simple

Votre e-mail ne sera pas publié

bazane

06/05/2019 11h31

Et un pas de plus dans l’assistanat. En route vers la création de familles zombies incapables de prendre en charge la moindre démarche sans béquilles

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement