logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/620219/comprendre-le-processus-de-radicalisation-pour-pouvoir-le-prevenir/

PRÉVENTION DE LA RADICALISATION
« Comprendre le processus de radicalisation pour pouvoir le prévenir »
Mathilde Elie | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 27/06/2019

Au lendemain de la présentation du rapport parlementaire sur la prévention de la radicalisation dans les services publics, Victor Grezes, président du cabinet de conseil Convivencia, soutenu par le gouvernement, détaille les priorités de formation pour les élus et les agents territoriaux afin de mieux comprendre le phénomène de la radicalisation. Histoire de la religion, géopolitique, processus de radicalisation, propagande et réponse publique, tous les thèmes sont abordés.

Mieux former les élus locaux et les professionnels. Telle est la priorité du plan national de prévention de la radicalisation que le rapport sur la prévention de la radicalisation dans les services publics, présenté le 26 juin, réitère dans ses préconisations.

Pour ce faire, les élus font parfois le choix de se tourner vers des structures privées. Le cabinet Convivencia fait partie des opérateurs experts sur la question de la radicalisation. L’organisme a bénéficié d’un appel d’offre lancé par le Comité-interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). Il intervient ainsi dans le cadre de journées dédiées proposées par le CIPDR, mais aussi directement auprès des élus et des agents territoriaux avec des formations spécifiques. L’objectif : comprendre le processus de radicalisation pour pouvoir le prévenir. Explications avec son président Victor Grezes.

A quels besoins concrets répondez-vous ?

L’idée est de dépassionner le débat, d’aborder ces questions de façon sereine et apaisée. Pour cela, nous nous appuyons sur le droit, sur les travaux de chercheurs, de psychologues, de praticiens, et sur l’expertise de nos consultants et formateurs en interne ...

CHIFFRES CLES

  • En deux ans, 2000 agents ont suivi la formation « compréhension et prévention des phénomènes de radicalisation violente » dispensée par le cabinet Convivencia.


POUR ALLER PLUS LOIN