Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Les représentants des assistants sociaux reçus par le gouvernement

Publié le 07/04/2011 • Par Sylvie Fagnart • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

Les travailleurs sociaux et éducatifs de la Fonction publique territoriale ont à nouveau manifesté le 7 avril pour dénoncer le manque de reconnaissance qui frappe leur filière.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« La mobilisation a été identique à celle du 16 mars : 2 000 personnes ont manifesté à Paris », observe Eliane Forestier, secrétaire fédérale de la CFDT-Interco, ajoutant que « tout le monde reste extrêmement mobilisé ».
Et, selon les syndicats, cette mobilisation paie.

Les projets de décrets concernant la filière médico-sociale, rédigés dans le cadre de la réforme de la catégorie B, n’ont pas été inscrits à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), prévue pour le 13 avril. Ils auraient pourtant déjà dû être examinés le 16 mars 2011.
« On constate un recul de la Direction générale des collectivités locales (DGCL) sur le dossier, en raison de la complexité du dossier, mais également de la pression que nous exerçons », juge Didier Pirot, secrétaire fédéral de la fédération Services publics et de santé à Force ouvrière (FO).

Selon André Giral, du secrétariat fédéral de SUD Santé-sociaux, les projets du gouvernement ont accentué la « crise d’identité » que connaissent les travailleurs sociaux, qui vivent mal le « manque de reconnaissance » à leur endroit.

Intégration en catégorie A – Pour les syndicats, la rédaction actuelle des futurs décrets est une illustration flagrante de ce manque de reconnaissance. Leur revendication est ancienne : l’intégration de ces métiers en catégorie A, qui devrait être une conséquence automatique de la réforme des formations, désormais à un niveau BAC + 3, liée au système européen de Licence-Master-Doctorat (LMD).

Cette revendication n’a pas été entendue. Pire, « on nous propose une grille régressive par rapport à celle en vigueur aujourd’hui, qui allongerait la carrière de dix ans et conduirait à un manque à gagner sur les salaires de 30 000 € en moyenne », pointe Eliane Forestier.

Second effet positif de la mobilisation, cinq syndicats (CGT, CFDT, FO, UNSA, Solidaires) ont finalement été reçus à la suite de la manifestation, en fin de journée du 7 avril, par les ministres concernés, comme l’intersyndicale en formulait la demande depuis le 16 mars. Au cabinet de Georges Tron, secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique, on indique que la réforme prévue va donner lieu à des échanges supplémentaires entre les ministères de l’Intérieur, de l’Emploi et de la Fonction publique et entre les trois branches de la fonction publique.

Cet article est en relation avec le dossier

3 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les représentants des assistants sociaux reçus par le gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

rémi

07/04/2011 06h51

diplomé assistant de service social et préparant un master de droit (études que j’ai entrepris d’effectuer sur on temps personnel depuis la première année de licence), je peux d’emblée faire le constat d’une grande différence d’engagement et de travail à fournir entre les deux cursus.
cela ne péjore en rien la qualité des travailleurs sociaux, mais il est clair qu’une formation de trois ans avec de surcroît une période de stage qui représente la moitié du parcours ne peut d’évidence pas être assimilée à des études pleines équivalant à un Licence universitaire. cela ne péjore en rien les immenses qualités inhérentes des professionnels du social, mais reconnaître la formation à bac +3 avec corélativement une intégration en catégorie A serait une nouvelle lézarde dans l’édifice de cette catégorie. je rappelle que des attachés qui n’on parfois ni passé de concours, ni étudié, se retrouvent dans une catégorie ou se cotoient des medecins, des architectes, des pharmaciens…
quelle discrédit si tout le monde intègre cette catégorie, qui ne signifie déjà plus rien. certes, les diplômes et encore moins les concours ne sont le reflet réel de la qualité des individus, mais la question est alors de savoir si cela vaut la peine d’étudier…

fanfan

08/04/2011 07h10

je crois rêver en lisant ton mail!! Les stages sont importants et formateurs dans notre profession…..notre métier ne repose pas que sur de la théorie!!Je ne sais pas combien de temps tu as exercé ou si tu exerces en parallèle ..mais ton discours m’ agace fortement….je bosse depuis 16 ans ,dans divers domaines et je suis intervenante dans 1 école de T.S et je peux te dire que nous méritons la catégorie A qui représente les prises de responsabilités quotidiennes de notre boulot!!! bon courage pour ton master!!!

rémi

13/04/2011 02h51

mais nous ne sommes pas en désaccord sur les résponsabilités qui sont les notres!!! elles méritent amplement une revalorisation de salaire et une reconnaissance plus juste.
je dis simplement qu’a force d’étendre les contours de la catégorie A elle ne signifie plus rien.
et biensûr que les stages sont formateurs, je suis désolé que tu sois agacé par mon discours mais je n’ai aucune animosité envers les travailleurs sociaux, j’en suis un!!
une catégorie B pour les attachés, les travailleurs médico-sociaux avec de meilleures grilles de salaire et de meilleures perspectives d’évolution serait à mon sens une solution plus adéquate.
encore désolé si mon opinion t’agace. bonne journée

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement