Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand débat national

Sur l’école primaire, Emmanuel Macron fait un premier pas

Publié le 29/04/2019 • Par Michèle Foin • dans : France

macrcon_allocution
Public Senat
Avec les nouvelles mesures annoncées le 25 avril 2019 pour renforcer le 1er degré, le gouvernement donne des gages aux élus locaux. Mais toutes les questions soulevées n’ont pas encore été clarifiées.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Lors de sa conférence de presse jeudi 25 avril 2019, Emmanuel Macron a confirmé les informations qui avaient fuitées dans la presse la semaine précédente. Il y aura donc bien un moratoire sur les fermetures d’écoles et aucune ne pourra fermer sans l’accord du maire de la commune concernée.

Le ministère de l’Education nationale a depuis donné des précisions. Pour qu’une fermeture d’école soit dorénavant possible, il faudra que le nombre d’élèves soit reconnu trop faible par l’ensemble des parties, ou qu’un projet de réorganisation locale des classes et des écoles recueille le consensus à la fois des élus et de l’Education nationale, comme ce pourra être le cas dans le cadre de la signature d’une convention ruralité. Le ministère indique à cette occasion que 52 de ces conventions ont dores et déjà été conclues entre les associations départementales des maires et les services de l’éducation nationale.

1561 fermetures d’écoles publiques en 4 ans

L’association des maires de France (AMF) a « pris acte » de l’engagement du président de ne pas fermer d’écoles, tout en relevant que « sur le terrain », les maires étaient plutôt confrontés à « la fermeture de classes ». De ce point de vue, l’association attend encore des clarifications.

Un ressenti que les chiffres viennent tout de même contredire. Ainsi, entre 2014 et 2018, la France a vu

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sur l’école primaire, Emmanuel Macron fait un premier pas

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement