Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

« L’opération à Notre-Dame a demandé des efforts surhumains aux sapeurs-pompiers »

Publié le 19/04/2019 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Colonel-Gregory-Allione
© Claude ALMODOVAR/LA GAZETTE
Au côté de leurs collègues parisiens, les sapeurs-pompiers territoriaux ont été fortement mobilisés lundi 15 avril, lors de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le colonel Grégory Allione, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, fait le point sur les difficultés de ce type d’intervention, dans les monuments historiques.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Près de 400 pompiers ont été mobilisés le 15 avril pour sauver Notre-Dame de Paris, théâtre d’un vaste incendie. Quelles étaient les forces en présence côté territoriaux ?

Les agents territoriaux ont été massivement mobilisés aux côtés de leurs collègues militaires. Au plus fort de l’incendie, on a comptabilisé 374 sapeurs-pompiers : 152 agents de la fonction publique territoriale et 222 militaires.

Les pompiers de la grande couronne (Val d’Oise, Essonne, Yvelines) mais aussi ceux de l’Oise, de l’Eure et de Seine-Maritime, sont intervenus tout au long de la soirée et de la nuit. Les Groupes de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux (Grimp) de l’Essonne et de Seine-et-Marne ont également été sollicités. On a aussi fait appel aux sapeurs-pompiers volontaires : il y a parmi eux de nombreux pompiers territoriaux qui travaillent dans un Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) et qui sont, par ailleurs, pompiers volontaires dans leur commune d’habitation.

Côté matériel, les militaires ont engagé 38 engins, et les territoriaux, 30 véhicules.

Quelles ont été les principales difficultés ?

Elles sont en premier lieu liées à l’étroitesse des accès et à la hauteur du bâtiment. Notre-Dame de Paris culmine à 69 mètres au niveau des tours, et à 93 mètres en haut de la flèche. Les pompiers ont dû lutter par les extérieurs grâce à des moyens hydrauliques particuliers très puissants. Grimper dans les tours via les escaliers, avec leur harnachement et leurs tuyaux…Cette opération a demandé des efforts surhumains.

A l’intérieur, l’intervention était très périlleuse. Les pompiers devaient faire très attention aux

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« L’opération à Notre-Dame a demandé des efforts surhumains aux sapeurs-pompiers »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement