Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Mots pour mot

La courbe des taux

Publié le 22/05/2019 • Par Auteur associé • dans : Actu experts finances, Billets finances, Décryptages finances

nuage de mots bulles : expert comptable
©Jérôme Rommé - stock.adobe.com
Avec la rubrique "Mots pour mot", retrouvez l'analyse d'un expert sur un mot d'actualité ou dont les enjeux méritent un petit décryptage. Aujourd'hui, c'est Bernard Andrieu, président d'Orféor, cabinet de conseil spécialisé dans la gestion de la dette et le financements de projets auprès du secteur public local qui montre les incertitudes actuelles autour des taux d'intérêt à courts et longs termes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Bernard Andrieu

Bernard Andrieu

Président d'Orfeor

La courbe des taux représente, à un instant donné, l’ensemble des valeurs des taux d’intérêts sur une échelle de maturités, de 24 heures à 30 ans.

Elle illustre la vision globale de la santé économique d’une zone monétaire et constitue la référence indispensable à tout opérateur bancaire ou directeur financier pour évaluer le prix de l’argent, en départ immédiat ou décalé, sur les durées de prêt ou d’emprunt souhaitées.

En temps normal, plus un investissement est long, plus il doit coûter cher à l’emprunteur et rapporter au prêteur. La courbe est alors croissante (« pentue »). Une courbe plate peut annoncer une inversion, les maturités courtes sont alors plus chères que les longues qui sont délaissées car considérées trop risquées.

Concrètement, une zone monétaire économiquement stable ...

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La courbe des taux

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement