Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Numérique

L’Etat veut accélérer sa transformation numérique

Publié le 17/04/2019 • Par Romain Mazon • dans : France

nadi-bou-hanna-dinsic-une
Dinsic
La feuille de route de la transformation numérique de l’Etat se précise. Nadi Bou Hanna, Directeur interministériel du numérique depuis décembre 2018 en a présenté les grandes lignes lors d’un point presse le 16 avril.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Nadi Bou Hanna aura pris son temps pour dévoiler les nouvelles orientations qu’il entend donner à la transformation numérique de l’Etat : presque 6 mois, avant de dévoiler, le 16 avril, sa stratégie et son programme, après sa prise de fonction, à la tête de la Dinsic. Nommé en novembre dernier pour succéder à Henri Verdier, il dessine sa feuille de route à partir de quatre constats :

  1. la France est classée 18ème dans le classement Desi (qui mesure la mutation numérique des Etats), 13ème s’agissant des services publics numériques, et 2ème en matière d’open data ;
  2. Les citoyens attendent plus de numérique, mais du numérique pour tous ;
  3. Les agents publics de l’Etat sont en demande d’amélioration de leur environnement de travail par le numérique, tandis que le management doit se reposer sur les nouvelles technologies ;
  4. Dans son pilotage des projets numériques, l’Etat enregistre en moyenne des glissements budgétaires et calendaires de l’ordre de 30%, quand le secteur privé se situe plutôt autour de 15 à 20 %.

Ces quatre constats imposent une « accélération de la transformation numérique de l’Etat et du service public », qui sera organisée à travers un vaste programme interministériel piloté par la Dinsic, et très « marketé », sous la dénomination Tech.gouv.

Une feuille de route pour 2019-2021

Polytechnicien passé par Télécom ParisTech, Nadi Bou Hanna veut déployer ce programme à travers une organisation matricielle, déclinée en 6 enjeux, pris en charge à travers 8 missions. Et si la Dinsic pilotera les chantiers, ce sera en coopération avec les ministères, et en se concentrant exclusivement « sur ce qui sera d’intérêt commun ».

La première feuille de route sera accomplie sur 2019-2021, avec déjà quelques projets concrets à réaliser, comme l’arlésienne du

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Etat veut accélérer sa transformation numérique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement