Réorganisation du service : pas de droit de regard du juge… ou presque !
Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Statut de la fonction publique

Réorganisation du service : pas de droit de regard du juge… ou presque !

Publié le 16/04/2019 • Par Sophie Soykurt • dans : Actu juridique, France, Toute l'actu RH

AdobeStock_229266740_alphaspirit
alphaspirit / Adobe Stock
Dès lors que le changement d’affectation d’un agent à la suite d’une réorganisation de service, ne porte pas atteinte à ses droits statutaires, ni à ses droits et libertés fondamentaux, ne réduit ni ses responsabilités, ni sa rémunération et ne créé aucune discrimination à son encontre, aucun recours contre la nouvelle affectation n’est possible.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Modifiant l’organigramme de la direction générale adjointe des routes (DGAR), le président d’un conseil régional a créé en son sein une direction des transports et des déplacements (DTD). Un ingénieur territorial en chef a été désigné pour assurer les fonctions de directeur des transports et des déplacements.

Un autre fonctionnaire a été affecté au poste de responsable du « pôle accompagnement et prospective » au sein de la DTD. Initialement affecté au service transports et déplacements (STD) et désormais affecté à la DTD, le requérant, ingénieur territorial a saisi la juridiction administrative afin d’obtenir l’annulation de l’ensemble de ces décisions.

Sa demande ayant été rejetée en première instance, il a saisi le juge d’appel conduisant la CAA de Bordeaux à se prononcer sur le litige.

Mesure d’ordre intérieur

Or, la Cour vient de rappeler que les mesures prises à l’égard d’agents publics

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réorganisation du service : pas de droit de regard du juge… ou presque !

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement