Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Festivals

Les professionnels des musiques actuelles tirent le signal d’alarme

Publié le 18/04/2019 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

Anton Gvozdikov-AdobeStock-festival-musiquesactuelles-UNE
Anton Gvozdikov via Adobe Stock
A l’occasion du Printemps de Bourges, le Syndicat des musiques actuelles (SMA) publie ce 18 avril un état des lieux alarmant : malgré un fort développement, le secteur est sur le fil du rasoir. Le SMA et la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) ont signé une charte avec la FNCC pour assurer un dialogue régulier avec les élus.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A l’occasion du Printemps de Bourges (16-21 avril), traditionnel rendez-vous musical des défricheurs de talents, le Syndicat des musiques actuelles (SMA), organisation d’employeurs regroupant quelque 300 structures et manifestations, a présenté le 18 avril un état des lieux des festivals, intitulé « Festivals, indépendance et diversité ».

Les musiques actuelles en plein essor

Au vu de la progression du secteur sur la période 2010-2017, les professionnels ont tout lieu de se réjouir : « le poids des festivals dans l’ensemble de la diffusion de musiques actuelles est passé de 11 à 15 % en termes de nombre de représentations, de 20 à 25 % de fréquentation et de 15 à 21 % de billetterie », calcule le SMA.

De surcroît, les musiques actuelles et leurs festivals séduisent les mécènes, dont les dons ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les professionnels des musiques actuelles tirent le signal d’alarme

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement