Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Tribune

Communication, l’autre virus – Olivier Mariotte, président de Nile

Publié le 04/11/2020 • Par Auteur Associé • dans : A la Une santé social

Mariotte-Olivier
D.R.
Rouvrons les cafés du commerce, pour permettre à tous les ultracrépidarianistes d’arrêter de nous abrutir sur les réseaux sociaux avec leurs analyses incompétentes...

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Et puis, l’on mettra en terrasses les médias d’information continue, qui distillent autant de billevesées qu’ils invitent d’experts autoproclamés.

Enfin, la salle du fond sera pour les complotistes de tous poils, platistes, anti5G, antiLinki, chemtrailers, illuminati, qanonistes et autres reptiliens. Quelques professeurs de médecine viendront s’y perdre également.

Cette hypocrisie délétère se double, c’est le comble, de la défense du livre par souci, disent-ils, pour le petit commerce. À un tel niveau de prétention et d’infatuation, ils doivent surtout les utiliser pour caler leurs trônes médiatiques.

Ces gens-là sont toxiques et portent au désespoir des personnes fragiles, jeunes ou âgées qui finissent, isolées, par ne plus savoir qui croire. Ils brisent la bienveillance et l’attention à l’autre.

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Communication, l’autre virus – Olivier Mariotte, président de Nile

Votre e-mail ne sera pas publié

Seumeumeuh

10/11/2020 12h59

« Café de commerce » : dans quel sens ??…

Par bienveillance je suppose qu’il ne s’agit pas des établissements commerciaux où l’on consomme des breuvages divers et où l’on brise son isolement par la rencontre de personnes bienveillantes, indifférentes ou toxiques, que l’on choisit d’écouter et de croire, ou pas.
Par attention à l’autre je fréquente ces lieux où je supporte les medias quels qu’ils soient ainsi que les hurluberlus de toute espèce.

Par bienveillance encore, je suppose qu’il n’y a pas lieu d’opposer ce lieu d’échange populaire au « Café Nile » lieu de rencontre entre un Décideur De La Santé et tout public = « 80 à 100 personnes appartenant à la chaîne de santé réunies autour de personnalités reconnues »
Par curiosité professionnelle, je fréquenterai volontiers ce lieu pourvu qu’il se tienne près de chez moi, en Haute Savoie.

Seumeumeuh
Aide-soignant reconnu de ses pairs Professionnels de la Santé

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement