logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/617637/dans-les-quartiers-prioritaires-de-la-ville-des-propositions-concretes-pour-le-grand-debat/

POLITIQUE DE LA VILLE
Dans les quartiers prioritaires de la ville, des propositions concrètes pour le grand débat
Véronique Vigne-Lepage | France | Publié le 15/04/2019

Un groupe de députés de la majorité a remis au gouvernement une synthèse des restitutions des rencontres organisées dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville dans le cadre du grand débat national. Les demandes de démocratie participative et de justice sociale y sont fortes, et les propositions très concrètes.

dialogue-social-grand-debat-consultation-concertation-democratie-locale-participativeAvant que le Président de la République n’annonce les mesures qu’il décide de prendre à la suite du grand débat – Emmanuel Macron doit s’exprimer ce lundi soir, à 20 h –  les députés de la majorité ont remis à Julien Denormandie, ministre de la Ville et du logement, une synthèse des restitutions des 11 rencontres organisées en Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), mercredi 10 avril.

Ces quinze députés, membres du groupe de travail « politique de la ville » de l’Assemblée nationale, et conduits par Saïd Ahamada, député de la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône, ont analysé les restitutions à l’aide d’un logiciel d’analyse de la fréquence de certains mots. Ils mettent ainsi en relief les thèmes sur lesquels les demandes des habitants et « experts » des QPV sont les plus fortes, pour chacun des domaines proposés dans la méthodologie du grand débat. En seconde partie de document, pour chacun de ces domaines, ils listent une demi-douzaine de propositions des participants.

Améliorer la représentativité

Dans le premier thème, « démocratie et citoyenneté », les acteurs des QPV évoquent très fortement la lutte contre les discriminations et le besoin du défenseur des droits (notamment ceux des locataires) et des conseils citoyens, associations de parents d’élèves et autres outils de citoyenneté locale.

Il faut donc, estiment-ils, « proposer une réforme électorale pour une meilleure représentativité », renforcer la communication sur les lois et l’éducation civique, mais aussi « adopter une définition commune de la laïcité » et « réintroduire l’enseignement du fait religieux à l’école ».

En matière de fiscalité et dépenses publiques, comme de transition écologique, les préoccupations de pouvoir d’achat ressortent : demande de tranches plus progressives pour l’impôt, d’accès facilité aux produits de première nécessité et à une meilleure alimentation, ou encore d’efficacité énergétique.

Retour de l’ISF et TVA allégée

Pour les participants, l’équité passerait notamment par un retour de l’impôt de solidarité sur la fortune, par une TVA allégée, voire supprimée pour les produits de première nécessité́, ou encore par « des taxes d’aménagement plus élevées en périphérie des villes » et un crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) réservé aux PME. Pour la transition écologique, les habitants de ces quartiers proposent la création de jardins de quartiers et autres potagers, ou encore demandent à être accompagnés dans le changement des modes de consommation.

Enfin, quant à l’organisation de l’Etat et des services publics, les doléances portent principalement sur la démocratie numérique, l’accès aux soins, la formation et la valorisation des enseignants. Les difficultés de transport sont aussi fréquemment évoquées comme frein à l’emploi.

Clarifier les rôles des administrations et des collectivités

Les propositions sont ici, entre autres, de « clarifier le rôle de chaque administration ou collectivité́ », de redonner des moyens financiers à ces dernières, de développer les maisons de santé et celles de services au public, ou encore de rendre les transports gratuits pour tous.

Parmi les autres propositions, plusieurs concernent l’accompagnement à la parentalité et la « co-éducation », ainsi que la nécessité d’une éducation des jeunes et des adultes à l’usage d’internet et des réseaux sociaux. Autre idée : « Créer un journal télévisé spécialement fait pour les jeunes ».

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN