Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Régime indemnitaire

A Rennes, le nouveau régime indemnitaire entre en scène

Publié le 11/04/2019 • Par Isabelle Jarjaille • dans : France, Toute l'actu RH

argent-2
Phovoir
A Rennes, les agents de la métropole, de la ville et du Centre communal d'action sociale découvriront en mai leur nouveau régime indemnitaire. Avec un budget de 1,7 million d'euros sur quatre ans, la direction des ressources humaines a inscrit ce lancement sous le signe de la revalorisation salariale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La mise en œuvre du régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (Rifseep), crée par un décret du 20 mai 2014, fut longue mais elle arrive au bout pour les agents de la ville de Rennes, de Rennes métropole et du Centre communal d’action sociale (CCAS) (sous réserve de la publication des décrets pour certains cadre territoriaux de catégorie A)

Depuis le 1er janvier 2019 pour les catégories B et C, et au 1er septembre 2019 pour les catégories A, le nouveau régime indemnitaire s’appliquera pour les quelque 6 000 agents concernés. L’aboutissement de deux années de travail pour la direction des ressources humaines qui déploie désormais son énergie pour expliquer les changements à ses agents. « Pour résumer, le Rifseep est une prime qui va remplacer toutes les autres, expliquait Claire Baude, responsable du service paie et carrières, devant une salle comble lors du Forum des métiers et de la mobilité interne, organisé par la ville et la métropole le 25 mars dernier. Hors les indemnités d’astreinte, les heures supplémentaires et l’allocation vacances versée en juin. »

Quatre objectifs

Cet objectif de simplification est à l’origine de la création du nouveau régime indemnitaire. « C’était indispensable, estime Johan Theuret, directeur général adjoint chargé du pôle ressources à la ville de Rennes et à Rennes métropole. Il y avait trop d’agents qui ne comprenaient pas leur régime indemnitaire, ce n’était pas normal ! » Un grand « toilettage » a donc été fait, pour la première fois depuis 1992, avec quatre objectifs prioritaires : simplicité, rattrapage des écarts entre filières, égalité homme-femme et attractivité des métiers. Financés par une enveloppe de 1,7 millions euros sur quatre ans.

Les écarts ont été comblés entre les filières techniques, administratives et animation, pour que les agents de catégorie C et B bénéficient désormais d’un « même régime indemnitaire quel que soit sa filière ».  Pour les catégories A le lissage se fera sur plusieurs années.

« Une revalorisation globale du régime indemnitaire »

Concernant l’égalité femmes-hommes, la DRH s’est attachée à revaloriser certains métiers majoritairement féminins pour combler les écarts, tout en revalorisant aussi la pénibilité ; « Nous avons fait un inventaire métier par métier et inclus de nouveaux métiers dans la sujétion pénibilité, comme les agent.es territoriaux spécialisé.es des écoles maternelles (Atsem)», explique-t-on dans la collectivité.

Enfin, le dernier chantier avait pour objectif d’inventorier les métiers en tension afin de renforcer leur attractivité, par rapport à d’autres collectivités ou au secteur privé. « Le diagnostic se basait sur les vacances de poste, lorsqu’il y avait eu besoin de plusieurs relances de postes avant d’avoir des candidats. Sur cette base nous avons mis en place une majoration pour métier en tension de recrutement. Elle est effective pour les nouveaux entrants mais aussi pour les agents déjà en poste, afin de fidéliser. »

Par contre la ville de Rennes, Rennes métropole et le CCAS ont choisi de ne pas mettre en place le Complément individuel annuel, préférant faire porter l’effort financier sur « une revalorisation globale du régime indemnitaire » explique Johan Theuret. Les agents découvriront les effets de ce nouveau régime sur leur bulletin de paie du mois de mai. D’ici là, la direction des ressources humaines multiplie les réunions d’informations dans les services afin de répondre à toutes les questions qui ne manqueront pas d’être posées !

 

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez

Appli-salaire-gazette-

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la donnée au service des politiques publiques ?

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Rennes, le nouveau régime indemnitaire entre en scène

Votre e-mail ne sera pas publié

mickael

12/04/2019 09h48

1 700 000 sur 4 ans cela fait 425 000 € par an sur 6 000 agents comme indiqué cela fait en moyenne 70,83 € par agent et par an soit 5,90 € par agent et par mois…effectivement le terme « inscrit ce lancement sous le signe de la revalorisation salariale » prend toute sa grandeur d’âme…si avec cela on ne gomme pas les inégalités..

juriste

12/04/2019 05h07

Effectivement, il fallait bien 5 ans de réflexion pour en arriver à ce (maigre) résultat !…

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement