Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Financement

Ehpad : comment investir sans exploser le prix de journée ?

Publié le 30/10/2020 • Par Auteur Associé • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social

ANTICIPER_Dessin-Gros NE PAS UTILISER POUR UN AUTRE ARTICLE
D.R.
La plupart des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ont été construits dans les années 1960 et pensés pour des résidents autonomes. Aujourd’hui, ils ne permettent plus d’offrir une qualité de vie suffisante aux personnes âgées en perte d’autonomie. Mais dans un secteur où l’autofinancement est faible, l’impact des investissements nécessaires sur le coût de journée peut être élevé. Plusieurs options peuvent être étudiées.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Par Lætitia Sol, directrice de mission ESMS, cabinet Finance Consult

Selon un rapport de la Drees paru en 2015, 23 % des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) n’ont pas fait l’objet de rénovation depuis plus de vingt-cinq ans. Sont majoritairement concernés les Ehpad habilités à l’aide sociale. Conscients de l’évolution des besoins et de la vétusté du bâti, les gestionnaires font cependant face à des difficultés financières importantes et ne disposent pas de marges de manœuvre pour engager des travaux lourds. Longtemps sous-estimé, le compte de gestion ou le bilan, est désormais mis en lumière par la nouvelle architecture comptable (état prévisionnel des recettes et des dépenses – EPRD). Les établissements habilités à l’aide sociale présentent un ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ehpad : comment investir sans exploser le prix de journée ?

Votre e-mail ne sera pas publié