Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Emploi des jeunes

Les finances des missions locales dans le rouge

Publié le 08/04/2019 • Par Rouja Lazarova • dans : France

insertion-professionnelle
Richard Villalon / AdobeStock
Baisse de crédits, retards de versement des subventions, modification des règles de paiement mettent à mal les missions locales en ce printemps 2019. L’Union nationale des missions locales tire la sonnette d’alarme.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Nous sommes en déficit de liquidités. Nous négocions avec les banques pour avoir une ligne de trésorerie et pouvoir payer notre personnel, c’est-à-dire 23 personnes », témoigne, soucieux, Arnaud Collignon, président de la Mission locale de Tulle, vice-président de Tulle Agglo et maire de Chanac-les-Mines.

Conjonction d’événements

Selon Jean-Patrick Gille, président de l’Union nationale des missions locales (UNML), 30% des missions locales se retrouvent aujourd’hui dans cette situation difficile, fruit d’une conjonction de facteurs. D’abord, les crédits de l’Etat dans le cadre de la convention pluriannuelle d’objectifs (CPO) ont baissé de 4%.

Ensuite, aucun versement de l’Etat n’est intervenu à ce jour pour l’année 2019. Enfin, et c’est là que cela se complique, les règles de paiement pour l’accompagnement dans le cadre de la Garantie jeune ont soudainement changé. Explications.

Une modification des règles qui met à mal les trésoreries

« Nous sommes financés à hauteur de 51% par l’Etat à deux titres. D’abord dans le cadre de la CPO, environ 200 000 euros. Ensuite, dans le cadre de la Garantie Jeune, soit 160 000 euros. C’est sur cette dernière enveloppe qu’interviennent des modifications des règles de paiement qui mettent à mal les missions locales », explique Jean-Patrick Gille.

Concrètement, chaque mission locale reçoit

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les finances des missions locales dans le rouge

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement