Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand débat national

Bilan du Grand débat national : les quatre points clés

Publié le 08/04/2019 • Par Delphine Gerbeau • dans : A la une, France

Edouard-philippe-premier-ministre-grand-debat
Twitter @EPhilippePM
Les conclusions du Grand débat national ont été présentées le 8 avril devant un parterre de 500 invités, dont les directeurs d'administration centrale, les représentants des élus locaux, et les deux ministres en charge de l'organisation du Grand débat, Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

1,5 million de personnes ont participé au Grand débat, que ce soit en déposant une contribution sur la plateforme citoyenne dédiée (500 000 contributeurs), en participant aux 10 000 réunions locales et conférences citoyennes (500 000 personnes dont 1 400 pour les conférences citoyennes régionales), ou en rédigeant un message dans les cahiers de doléances mis à disposition dans les mairies, ou envoyé à la mission du grand Débat.

L’analyse des contributions via ces modes de communication a été confiée à trois prestataires, Opinion Way pour la plateforme en ligne,Roland Berger, Bluenove et Cognito pour les réunions publiques et les cahiers de doléances, etle cabinet Missions publiques et l’agence Res Publica pour les conférences citoyennes.

Chacun a utilisé ses propres méthodes d’analyses, validées par le collège des garants du Grand débat, et les conclusions qui ressortent sont assez proches, quel que soit le mode d’expression.

A l’aide notamment d’outils d’intelligence artificielle, chacun a tenté de dégager, sur les quatre grandes thématiques du Grand débat posées par le Président de la république, les principaux constats et quatre propositions. Essai de synthèse en quatre points, de ce « trésor national » que représentent ces contributions.

Transition écologique : il y a urgence

Les différentes analyses se recoupent : les citoyens qui se sont exprimés ont tous insisté sur l’urgence à intervenir, alors que leur quotidien est régulièrement impacté par le changement climatique. Mais les propositions concrètes sont plus rares. Un consensus se dégage sur la nécessité d’une écologie offensive, qui pourrait passer par l’interdiction du glyphosate, des pesticides dans l’agriculture, et la taxation des gros pollueurs, mais aussi sur le développement de technologies innovantes, par exemple pour favoriser le tri, le covoiturage, le développement de l’hydrogène. Les participants en appellent aussi à une responsabilisation individuelle des consommateurs, passant par des changements de modes de vie. Sur la plateforme en ligne, 55% des participants estiment cependant que les taxes sur le diesel et l’essence ne permettront pas de modifier les comportements individuels.

Fiscalité et dépenses publiques : réduire la pression

C’est le sujet qui a suscité le plus de contributions, mais aussi de critiques, quant à la formulation des questions posées. Des impôts et taxes trop élevés, mal répartis, des dépenses publiques trop importantes, c’est le constat qu’ont fait les participants via les différents moyens d’expression. Un ras-le bol fiscal s’exprime clairement. 58% des personnes intervenues sur la plateforme ne sont pas prêtes à payer un impôt pour encourager des comportements bénéfiques à la collectivité, comme la fiscalité écologique, et elles sont seulement 4% à proposer la hausse des impôts pour financer les dépenses sociales. La défense et le logement sont les deux domaines dans lesquels les citoyens estiment qu’il faut réduire les dépenses. Globalement, pour réduire la dette publique, les citoyens appellent à baisser la dépense publique, plutôt qu’à augmenter les impôts.

Parmi les propositions, on peut retenir la baisse de la TVA, notamment sur les produits de première nécessité, mais la hausse sur les produits de luxe ; la création de nouvelles tranches d’impôt sur le revenu et l’assujettissement de tous, même les plus pauvres, à l’impôt sur le revenu; la lutte contre la fraude fiscale et la réduction des niches fiscales pour les foyers les plus aisés.

Pour les participants, la protection sociale doit par contre être renforcée dans deux domaines : la santé, et l’aide aux personnes âgées. Ce sont les seuls domaines pour lesquels ils accepteraient, pour une part, de payer plus d’impôts.

Organisation de l’Etat et des services publics : la commune favorite

Sur la plateforme, 68% des participants citent la commune comme le niveau administratif auquel ils sont le plus attachés, alors que le besoin de proximité est criant. Sur la plateforme, 30,4% des participants appellent à renforcer les services de santé, 18,8% l’accessibilité aux services publics en général, et 16,6% l’accès aux transports.

Les demandes sont assez vagues, et parfois contradictoires, entre baisser le nombre de fonctionnaires, et le maintien des services publics en milieu rural, la généralisation de la dématérialisation des services publics, et le besoin de proximité. Un consensus se dégage sur la nécessité d’un service public bienveillant, plus à l’écoute des citoyens, et qui parte de leurs besoins.

Démocratie et citoyenneté en crise

Des élus privilégiés, déconnectés du terrain, qui n’écoutent pas les citoyens, c’est le constat général qui ressort de la consultation du Grand débat. Beaucoup appellent à modifier les règles électorales, notamment en rendant le vote obligatoire, en prenant en compte le vote blanc, en instaurant une dose de proportionnelle dans les différentes élections.

Les attentes d’une démocratie plus participative sont très fortes, non seulement en instaurant le référendum d’initiative citoyenne, ou en développant le référendum d’initiative locale, mais aussi en développant l’éducation citoyenne, ou en mettant en place un service civique universel.

Rééquilibrer les activités entre les métropoles et les villes petites et moyennes

Le Premier ministre Edouard Philippe a conclu la matinée, en appuyant à son tour sur quatre points. « Notre pays a atteint la tolérance fiscale zéro, nous devons baisser les impôts, et très vite », a-t-il résumé. Il a aussi appelé à un nouvel aménagement du territoire : « il y a 20 ans, l’enjeu était de rééquilibrer les activités entre Paris et la province… Aujourd’hui, nous devons faire le même travail entre les métropoles et les villes petites et moyennes ».

Appelant à une simplification des règles, il a exhorté les directeurs d’administration centrale à « un fonctionnement qui repose moins sur la production de normes, à un système où le service à l’usager doit primer ». Enfin, il a reconnu qu’il fallait construire les outils d’une démocratie délibérative : elle existe, mais elle reste à inventer au niveau national ».

Pour plus de précisions, il faudra attendre ses interventions devant l’Assemblée nationale et le Sénat les 9 et 10 avril, et surtout les annonces du président de la République mi avril.

Cet article fait partie du Dossier

Grand débat national : quelles mobilisations dans les territoires, pour quels effets ?

Sommaire du dossier

  1. Bilan du Grand débat national : les quatre points clés
  2. Grand débat national, et maintenant ?
  3. Bilan du Grand débat national : dernier rapport des garants
  4. Les garants du Grand débat expriment leur satisfecit
  5. Mortagne au Perche : un grand débat sans RIC ni ISF
  6. Emmanuel Macron face aux maires du Grand Est : les désaccords persistent
  7. Les services publics au cœur des critiques citoyennes
  8. À Ouveillan, on déplore la « déshumanisation » des services publics
  9. Le Grand débat national entre dans sa phase opérationnelle
  10. Grand débat national : mode d’emploi
  11. Grand débat : « Il ne faut pas oublier de remonter les contributions » – Jean-Paul Bailly
  12. Quelles sont les conditions d’un « bon » débat ?
  13. Terra Nova propose le RIC délibératif
  14. Grand débat national : le Gouvernement s’engage sur les modalités d’analyse et de restitution
  15. Le Grand débat au crible des experts de la démocratie participative
  16. A Sézanne, le besoin d’une plus grande proximité entre le citoyen et l’administration
  17. A Roubaix, un débat citoyen entre frustration, espoir et colère
  18. Grand débat : tout savoir sur la plateforme numérique
  19. A Civrieux, on débat en recherchant le consensus
  20. Grand débat : quelle facture pour les communes ?
  21. Grand débat : Sébastien Lecornu constitue un comité des maires
  22. Grand débat national : le rapport accusateur de la CNDP
  23. Le Grand débat national fait le plein à Palavas-les-Flots
  24. A Villiers-le-Bel, les habitants dénoncent les défaillances des services publics
  25. Grand débat : une vision de la transition écologique très critiquée
  26. Grand Débat : le collège de garants assure ne recevoir d’instruction « de personne »
  27. Les mots de la lettre aux Français
  28. Retour sur l’intervention-marathon d’Emmanuel Macron
  29. Grand débat national : « Il faut intégrer les agents publics dans le recueil de la parole citoyenne »
  30. Grand débat national : mais où est donc passée la culture ?
  31. Grand débat : le cri d’alarme de fonctionnaires en détresse
  32. Grand débat : les premières remontées de terrain par les élus
  33. Grand débat : Emmanuel Macron s’attaque au nombre de collectivités

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bilan du Grand débat national : les quatre points clés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement