Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Politique de la ville

Sport dans les banlieues : des acteurs motivés malgré un cadre national contraint

Publié le 10/04/2019 • Par David Picot • dans : Dossiers d'actualité, France

banlieue-sport-equipement-sportif-quartier-jeune
Adobe Stock
Les quartiers prioritaires suscitent un engagement associatif fort en faveur du sport. Accompagnées ou non par les collectivités, se sentant souvent délaissées par l’Etat, ces zones urbaines constituent des vecteurs essentiels de cohésion sociale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le sport est-il un secteur oublié de la politique de la ville ? La question était posée début 2018, dans le cadre du groupe de travail « sport », constitué à l’occasion du dernier plan « banlieue », baptisé « Mobilisation nationale pour les habitants des quartiers », lancé au cœur de l’été 2018.

Cette interrogation faisait suite à une série de constats lapidaires, dressés par les auteurs : pas d’orientations politiques claires ; peu de financements « QPV » pour le sport ; des dossiers de demande de financements complexes et inaccessibles pour nombre d’associations ; une absence d’outils de pilotage précis ; une trop faible mobilisation sur la question de l’insertion sociale et professionnelle.

Porte d’entrée

Depuis Allonnes, en périphérie du Mans, Gilles Leproust fait partie de ces élus convaincus des bienfaits socioéducatifs apportés par le sport : « La ville consacre 15 % de son budget au sport et à la culture. Ce qui constitue des points d’appui essentiels pour construire des projets », indique le maire. A ses yeux, le sport représente une « porte d’entrée dans la socialisation, dans la construction des règles et du faire-ensemble, qui va au-delà du vivre-ensemble. C’est pour toutes ces raisons que j’ai trouvé aberrantes la

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sport dans les banlieues : des acteurs motivés malgré un cadre national contraint

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement