Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Logement

Une défaite pour Airbnb, une victoire pour le logement de longue durée

Publié le 26/10/2020 • Par Brigitte Menguy • dans : A la Une santé social

airbnb logement
©Daniel Krasoń - stock.adobe.com
Le 22 septembre, la Cour de justice de l’Union européenne a donné raison à la ville de Paris contre Airbnb. Une victoire attendue dans la lutte contre la pénurie de logements destinés à la location de longue durée.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Clap de fin pour le contentieux qui opposait la plateforme de location touristique Airbnb et la ville de Paris. Saisie par la Cour de cassation, le 15 novembre 2018 (pourvoi n° 17-26156), d’une question préjudicielle sur la compatibilité de la réglementation française avec le droit de l’Union européenne, la Cour de justice de l’Union européenne a donné raison à la première ville de France (aff. C-724/18 et C-727/18).

Pour rappel, en France, les locations de courte durée sont strictement encadrées par le code de la construction et de l’habitation qui prévoit que, dans les communes de plus de 200 000 habitants et dans celles de trois départements limitrophes de Paris, le changement d’usage des locaux destinés à l’habitation est soumis à autorisation préalable. L’autorisation délivrée par le maire peut aussi imposer une compensation : des locaux doivent être transformés en habitation.

Selon la Cour, ce régime est conforme au droit de l’Union européenne car il est justifié par une raison impérieuse d’intérêt général, sans que son objectif ne puisse être atteint par une mesure moins contraignante. La réglementation française permet en effet de lutter contre la pénurie de logements destinés à la location de longue durée, en répondant à la dégradation des conditions d’accès au logement et à l’exacerbation des tensions sur les marchés immobiliers. Une raison impérieuse d’intérêt général, sans conteste.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Réforme de la protection sociale complémentaire, êtes-vous prêts ?

de Rédaction de la Lettre du cadre territorial en partenariat avec la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une défaite pour Airbnb, une victoire pour le logement de longue durée

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement