logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/616057/la-taxe-gemapi-risque-t-elle-detre-remise-en-cause/

FISCALITÉ LOCALE
La taxe Gemapi risque-t-elle d’être remise en cause ?
Fabian Meynand | A la Une finances | Actu experts finances | Décryptages finances | France | Publié le 05/04/2019

35% des intercommunalités ont décidé d'instaurer la taxe Gemapi sur leur territoire, un succès non négligeable. Mais les bouleversements et échéances à venir - suppression de la taxe d’habitation, Grand débat national, élections municipales 2020 - auront-ils raison de la montée en puissance de cette taxe ? Décryptage.

Symadrem 4Selon une enquête menée par l’ADCF en 2018 auprès de 1 264 EPCI, et sur la base des 460 réponses obtenues, il apparaît que 38 % des communautés et métropoles répondantes ont choisi de lever la taxe Gemapi afin de financer tout ou partie de la compétence du même nom, contre 53 % pour les EPCI-FP en faveur d’un financement par le budget général (9 % des répondants avaient indiqué n’avoir pas encore pris de décision). Des proportions qui se confirment sur 2019 puisque selon les chiffres de la Direction générale des finances publiques, « 439 intercommunalités lèvent désormais la taxe Gemapi, soit environ 35 % des communautés et métropoles de France ».

Un succès non négligeable… et pourtant plusieurs raisons pourraient venir ralentir cette dynamique fiscale à quelques semaines

POUR ALLER PLUS LOIN