Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Editorial] Réforme territoriale

Conseiller territorial : retour vers le futur

Publié le 03/04/2019 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Businessman with two choices
ra2studio
L’élu appelé sous Nicolas Sarkozy à siéger au département et à la région pourrait être un gage de proximité dans les super-régions dessinées par François Hollande.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le nouveau monde fait de l’archéologie. En quête de mesures chocs pour clore le grand débat national, le ministre des collectivités Sébastien Lecornu déterre la momie du conseiller territorial. Appelé sous Nicolas Sarkozy en 2010 à siéger à la fois au département et à la région, cet élu devait être désigné au scrutin majoritaire. Un gage de proximité. Les super-régions de 2015, qui éloignent les centres de décision, remettent en selle le conseiller territorial.

Changement d’échelle

Mais ces grands ensembles ont aussi mis fin à des guerres de clocher avec les départements. La réforme territoriale a débroussaillé le maquis des compétences. Les régions prennent la main sur le développement économique, là où les départements se retirent. Les deux niveaux de collectivités ne se marchent (presque) plus sur les pieds. A cet égard, le conseiller territorial s’impose donc avec moins d’évidence qu’à l’orée des années 2010. Reste le dernier argument de ses partisans : le nouvel élu donne corps à la réduction du nombre d’élus rétribués. Une réforme réclamée à cor et à cri par la population…

Assemblées pléthoriques

Mais la matrice des 3 500 conseillers territoriaux de Nicolas Sarkozy, en lieu et place des actuels 1 900 élus départementaux et 4 100 édiles régionaux, ne tient plus. Elle aboutit à des assemblées pléthoriques dans les super-régions. Lors du congrès de France Urbaine, le 29 mars à Toulouse, le président du Sénat, Gérard Larcher, a calculé que plus de 400 élus siégeraient dans certaines assemblées… Baroque.

Le conseiller territorial à la mode « Macron » ne pourra donc pas être un clone de l’élu sarkozien. L’ancien président de département LR qu’est Sébastien Lecornu le reconnaît volontiers dans un entretien à « La Tribune ». Il lance dès maintenant une concertation avec les associations d’élus. Une manière de gagner du temps pour résoudre la quadrature du cercle : assurer la proximité sans multiplier le nombre d’élus régionaux, qui dépasse déjà la barre des 150 dans la plupart des grands ensembles.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Conseiller territorial : retour vers le futur

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement