Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

dette

Mais jusqu’où s’engageront les banques et les nouveaux prêteurs ?

Publié le 26/04/2019 • Par Clémence Villedieu • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Dossiers finances, France

AdobeStock_103938897weyo
Weyo/AdobeStock
Si le modelage des prêts au plus près de la vie des investissements est un phénomène déjà connu, il porte une ambition nouvelle : donner un sens à l’emprunt, qui devient un vecteur de valorisation des projets.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

La dette, ça peut (aussi) être chouette

2/4. Dans le monde impitoyable de la banque, il y a ceux qui étaient là avant la crise des liquidités, et qui sont restés, et ceux qui sont arrivés après. Et puis, il y a des plateformes de financement comme Loanboox, Capveriant et Arkéa, qui complètent le tableau en mettant en relation les prêteurs habituels, des banques européennes et d’autres investisseurs comme les compagnies d’assurance ou les mutuelles.

Avec ce grand nombre d’acteurs, et donc une liquidité abondante, la baisse des marges se poursuit en 2018 : pour le financement à long terme en taux variable, selon Finance active, 61 % des marges bancaires sont inférieures à 0,55 % en 2018, contre 30 % en 2017. Pour trouver sa clientèle, l’offre, dont le socle demeure l’emprunt d’équilibre de fin d’année, se façonne au plus près des ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mais jusqu’où s’engageront les banques et les nouveaux prêteurs ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement