Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Loi mobilités

Les sénateurs votent l’assouplissement de la limitation à 80 km/h

Publié le 27/03/2019 • Par Arnaud Garrigues • dans : A la une, Actu experts prévention sécurité, actus experts technique, France

Route 80 kmh
DISR
Les sénateurs sont revenus sur la limitation à 80 km/h de la vitesse sur les routes secondaires, lors de l'examen du projet de loi d'orientation des mobilités. Ils ont également adopté de nombreux amendements lors de cette journée du 26 mars, concernant notamment le vélo et le "free-floating".

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les débats au Sénat ont repris le mardi 26 mars dans le cadre du projet de loi d’orientation sur des mobilités (LOM). Et les sénateurs n’ont pas chômé, en examinant ce jour-là les articles 15 à 22 ter du texte. La principale modification apportée est incontestablement l’assouplissement de la réduction à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée.

L’amendement du sénateur Michel Raison (LR, Haute-Saône) a ainsi proposé de revenir sur cette limitation de vitesse au cas par cas et en concertation avec les élus locaux afin de l’adapter aux réalités des territoires. Dans son plaidoyer, le sénateur a rappelé qu’Emmanuel Macron avait ouvert la voie à cet aménagement le 15 janvier lors d’une réunion du grand débat national.

Concrètement, cet amendement donne la possibilité aux présidents de département et aux préfets de relever la vitesse maximale autorisée sur les routes dont ils ont la gestion, après avis de la commission départementale de la sécurité routière.

Limiter les 80 km/h aux tronçons dangereux

« C’est une sorte d’amendement de cohérence, de double cohérence, a expliqué Michel Raison. Avec les travaux du Sénat, d’abord, puisqu’il reprend les conclusions de notre rapport avec M. Fichet et Mme Vullien ainsi qu’un amendement de M. Corbisez dans une proposition de loi qui risque de ne pas être reprise (qui concerne le désenclavement des territoires, NDLR). Cohérence, ensuite, avec le grand débat et les propos du président de la République ».

Le texte de l’amendement préconise « d’appliquer la réduction de vitesse de manière décentralisée afin de l’adapter aux réalités des territoires, c’est-à-dire sur les tronçons de route accidentogènes. »

Le sénateur Gilbert Bouchet (LR, Drôme) a tenu à livrer, lors de ce débat, son témoignage ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les sénateurs votent l’assouplissement de la limitation à 80 km/h

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement