Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Budgets 2019

Timide retour de l’investissement dans le bloc communal

Publié le 29/03/2019 • Par Pascale Tessier • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

Travaux immobilier
GO-PRODUCTION.COM
Dernier budget en année pleine avant la fin du mandat. L’investissement repart à la hausse, mais les élus restent inquiets de l’opacité de la réforme fiscale à venir et jouent la prudence budgétaire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’investissement reprend des couleurs, dans le bloc communal, que ce soit dû à la nécessité de tenir une promesse de campagne, de se mettre en conformité avec la réglementation ou à des perspectives financières améliorées. Même si une partie est davantage liée à l’effet prix qu’à l’augmentation des volumes, la hausse de 7 % relevée en 2018 par l’OFGL s’inscrit dans la continuité des dépenses d’équipement en hausse (+ 6,5 %) de 2017, après trois années de baisse. « Et, 2019 devrait encore être une année de croissance de l’investissement, mais on ne rattrapera pas l’écart, actuellement de – 15 % par rapport à 2008-2014, estime Thomas Rougier, secrétaire général de l’OFGL. Le mandat s’achèvera par un niveau d’investissement un cran en dessous. » Ce que ne conteste pas Armand Pinoteau, conseiller à Villes de France, pour qui les élus ont vécu le début de mandat « comme une perte de pouvoir d’achat ».

Plus aucune marge de manœuvre

Depuis 2014, les édiles ont différé les travaux, faute de latitudes financières suffisantes, car « les subventions de l’Etat n’étaient pas versées ou l’accès aux crédits de soutien se révélait difficile », résume Emma Chenillat, conseillère en finances locales à l’APVF. « On n’a plus aucune marge de manœuvre, on a déjà tiré sur toutes les lignes budgétaires et on a vu des dotations baisser de 25 à 62 % », renchérit Luc Waymel, maire de Drincham (Nord, 250 hab.) et président des maires ruraux (AMRF) du Nord. Selon une étude fouillée de l’OFGL, la santé d’une collectivité est très liée à son degré d’investissement. « Ainsi, 60 % de celles qui ont ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Timide retour de l’investissement dans le bloc communal

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement