Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Patrimoine

Les mouleurs-restaurateurs, des artistans précieux au service des musées

Publié le 05/04/2019 • Par Monique Clemens • dans : Innovations et Territoires, Régions

Sculptor artist creating a bust sculpture with clay
Каtеryna Omelianchenko - Adobe Stock
Le chantier de rénovation du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon a mis en lumière un métier territorial rarissime : le mouleur-restaurateur.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Besançon, Doubs, 116 500 hab.] Installé depuis 2016 dans l’ancienne caserne de pompiers de Besançon, à quelques centaines de mètres du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie rouvert en novembre 2018, après quatre ans de travaux, l’atelier de moulage des musées est en pleine effervescence. Tant et si bien qu’Alexandre Rioton et Murielle Dovillaire, ses deux mouleurs-restaurateurs municipaux, ont dû faire appel à deux stagiaires pour préparer et couler les différents moulages, comme cette petite armée de faucons qui sèchent en attendant d’être passés à la couleur et patinés, un par un, à la main.

Créé en 1959, cet atelier est rattaché aux musées municipaux et il est l’un des derniers de France à réaliser des moulages en plâtre. L’essentiel de son activité consiste habituellement à alimenter les boutiques des musées bisontins. A savoir celui des Beaux-Arts et d’Archéologie, mais aussi le musée du Temps et la maison natale de Victor Hugo, « dont le buste signé Rodin est l’un des best-sellers », explique Alexandre Rioton, chef d’atelier, formé en interne par son prédécesseur et par plusieurs stages au CNRS de Lyon. Pour ce type de production, le cabinet du maire est aussi un client important, qui offre volontiers des moulages du grand homme à ses visiteurs. Autre best-seller : « L’Ours blanc » de François Pompon, dont le moulage en plâtre céramique demande du temps puisqu’il doit être parfaitement lisse. « S’il y a la moindre bulle d’air,

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les mouleurs-restaurateurs, des artistans précieux au service des musées

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement