Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

fiche pratique

Fiscalité sur les consommations d’énergie : que peuvent et que risquent les collectivités perceptrices ?

Publié le 25/04/2019 • Par Auteur associé • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Fiches Finances, France • Source : Territorial.fr

Pompe à essence
Phovoir
L’actualité récente a mis en lumière la question des prix énergétiques et plus particulièrement de la fiscalité associée. Les collectivités ne sont pas absentes du tableau. Elles perçoivent une part substantielle des taxes sur les consommations de carburants et d’électricité. De là deux questions : de quelles marges juridiques et/ou financières disposent-elles en la matière ? Quels risques encourent-elles d’une diminution que leur imposerait la loi ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Christian Escallier

consultant, cabinet Michel Klopfer

Une fiscalité spécifique carburants et de l’électricité lourde et dynamique depuis 10 ans

La France soumet les consommations de produits énergétiques à des impositions spécifiques, dites « taxes intérieures », ce dans le cadre d’un droit européen qui :

  • impose que ces taxes aient une nature d’ « accises », c’est-à-dire reposent sur les volumes consommés, non sur les montants tarifés ;
  • fixe des planchers ;
  • limite les possibilités de modulation géographique à l’intérieur d’un pays.

Ces accises pèsent :

  • pour la taxe intérieure sur les consommations de produits énergétiques (TICPE) : 41 % à 47 % du prix des carburants communs, et même 48 % à 54 % si l’on considère la TVA qui lui est appliquée ;
  • pour les taxes intérieures sur les consommations finales d’électricité (TICFE) : 21 % du prix de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fiscalité sur les consommations d’énergie : que peuvent et que risquent les collectivités perceptrices ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement