logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/613859/la-cour-des-comptes-conteste-le-recul-des-services-publics-dans-les-territoires-ruraux/

SERVICE PUBLIC
La Cour des comptes conteste le recul des services publics dans les territoires ruraux
Romain Gaspar | A la une | Documents utiles | France | Publié le 21/03/2019

En pleine crise des gilets jaunes, la Cour des comptes a dressé un bilan plutôt positif concernant l’accès aux services publics dans les territoires ruraux, à l’exception de la santé et de la dépendance. Les magistrats préconisent par ailleurs un recours accru à la dématérialisation, sous certaines conditions.

panneaux signalant divers services publicsPublié le 20 mars, le rapport de la Cour des comptes sur les territoires enclavés ou isolés, où vivent près de 15 % de la population française, devrait surprendre une partie des Français en colère.

Dans les grandes lignes, les magistrats financiers ne constatent pas « d’abandon généralisé de ces territoires par les grands réseaux nationaux de services publics ». Au contraire, rapporté à la population en déclin, ils décrivent un réseau encore dense à l’exception de la couverture médicale et de la prise en compte de la dépendance.

Ils notent même dans certains cas une densité supérieure à d’autres parties du territoire national. Ils expliquent cependant ce sentiment de relégation territoriale d’une partie de la population « par des rationalisations non coordonnées affectant simultanément plusieurs réseaux de l’État sur un même territoire ».

Le numérique comme « instrument d’égalisation des chances »

La Cour des comptes préconise un recours accru à la dématérialisation des tâches administratives de certains services publics à condition « que les infrastructures numériques le permettent et qu’il existe des dispositifs d’accompagnement de la population » majoritairement âgée. « Or ces deux conditions sont loin d’être remplies », s’inquiète le rapport. Les magistrats craignent un renforcement

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN