Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

développement des territoires

Pacte Ardennes 2022 : 55 projets et 50 millions d’euros pour booster le département

Publié le 19/03/2019 • Par Frédéric Marais • dans : France, Régions

Alexas fotos
L’Etat et les collectivités territoriales se sont engagés financièrement à redynamiser ce territoire confronté au déclin économique et démographique. Objectif : en faire un champ d’expérimentation des dispositifs nationaux, avec une déclinaison des politiques publiques plus proche des réalités locales.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le département des Ardennes est le second, après celui de la Nièvre, à bénéficier d’un engagement contractuel de la part de l’Etat et des acteurs locaux en vue de son développement. L’état d’urgence a été décrété dans la partie la plus septentrionale de la Région Grand Est : celle-ci a perdu 3,6 % de sa population ces dix dernières années, et son tissu productif, encore dense, semble grignoté inexorablement par la désindustrialisation.

L’accent sur la santé

Le pacte signé le 15 mars ambitionne d’inverser la tendance à travers un patchwork de mesures qui balaie de nombreux domaines, de l’enseignement supérieur au patrimoine, en passant par les transports, l’emploi, l’agriculture ou encore la santé. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, est l’une des cosignataires de ce document aux côtés de son collègue chargé des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu. Agnès Buzyn a par exemple annoncé que les hôpitaux accueilleront prochainement quarante internes belges pendant quatre ans, dans l’espoir de les voir repeupler à l’issue de leurs études le désert médical ardennais. « C’est quelque chose de nouveau, qui n’existe pas dans les autres départements frontaliers », souligne la ministre.

Département pilote

Ce goût de l’expérimentation sous-tend d’ailleurs une partie du Pacte Ardennes. « Nous voulons que les Ardennes soient toujours retenues parmi les départements pilotes des grandes innovations portées par le gouvernement, comme le service national universel ou le pass Culture », indique Sébastien Lecornu. L’Etat abonde d’ailleurs ce plan à hauteur de 20 millions d’euros. L’autre innovation du Pacte Ardennes tient à la méthode qui a présidé à son élaboration : une vaste concertation, réunissant plus de 700 participants d’horizons divers, qui a débouché sur 108 propositions d’actions. Le Pacte Ardennes est au demeurant évolutif, puisque son contenu va continuer à s’étoffer sous l’égide d’un comité directeur, avec une clause de revoyure en 2021. Cette approche préfigure ce que devrait être l’action de la future Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).

200 M€ de retombées ?

Parmi les projets figurant au catalogue, on peut citer la création d’une école d’ingénieurs à Charleville-Mézières, la poursuite de la restauration du château fort de Sedan, des investissements en matière de fabrication additive (impression 3D) et de méthanisation, la création d’emplois francs et l’accompagnement vers l’emploi des bénéficiaires du RSA, une aide accrue en faveur de la rénovation des logements et un appui renforcé de Business France pour attirer les investisseurs étrangers, le développement du fret ferroviaire et du port fluvial de Givet.

Le député Jean-Luc Warsmann (LR), qui a largement contribué à la mise en œuvre de ce pacte, estime ses retombées « à plus de 200 millions d’euros ».

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pacte Ardennes 2022 : 55 projets et 50 millions d’euros pour booster le département

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement