« Les retenues d’eau incitent à consommer plutôt qu’à économiser »
Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Eau

« Les retenues d’eau incitent à consommer plutôt qu’à économiser »

Publié le 21/03/2019 • Par Isabelle Verbaere • dans : actus experts technique, France

irstea-retenue-eau
Irstea
Les barrages et les réservoirs ont des effets pervers en cas de sécheresses longues. C’est la conclusion que Florence Habets, directrice de recherche au CNRS en hydrométéorologie, tire de son analyse des études menées sur le sujet dans le monde.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quels impacts les retenues ont-elles sur les ressources en eau ?

La présence de retenues sur un territoire amplifie l’impact des sécheresses les plus longues, car cette gestion de la ressource en eau par l’offre génère une dépendance croissante à l’égard des infrastructures d’approvisionnement. C’est ainsi que s’accroissent la vulnérabilité et les dégâts économiques en cas de pénurie. Certes, ces installations ont tendance à réduire à court terme les pénuries d’eau, mais du fait de cette disponibilité, les usages augmentent. Or, lors des sécheresses longues, de plus de un an, les retenues se remplissent mal en hiver. La ressource est donc diminuée, d’autant qu’il y a des pertes par évaporation… Les retenues créent un cercle vicieux, qui incite à consommer de plus en plus au lieu de prendre ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les retenues d’eau incitent à consommer plutôt qu’à économiser »

Votre e-mail ne sera pas publié

Jean-Jacques

21/03/2019 01h58

Il faudrait effectivement que le monde agricole dans son ensemble se pose sérieusement la question d’une adaptation des cultures et des pratiques à l’évolution du climat qui devient nettement perceptible.
Ce n’est pas en cherchant à forcer la nature sur la base d’anciens modèles que l’on résoudra les crises qui vont inévitablement survenir.
Mais le poids des lobbies et des habitudes culturelles risque de considérablement freiner l’émergence d’une inévitable évolution.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement