Revue de presse

Loi énergie – Pollution de l’air – Boues d’épuration – Transports publics… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Phovoir

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 9 au 15 mars sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

Loi Energie – Alors qu’elle devait être présentée en conseil des ministres lundi dernier, la loi sur la programmation pluriannuelle de l’énergie a finalement été reportée. Comme l’explique Le Figaro, le gouvernement, à la sortie du grand débat national, a préféré la décaler « d’une semaine ou deux » pour la peaufiner et lui donner encore plus d’ambitions. L’article précise également que les ONG de défense de l’environnement ont bien accueilli cette nouvelle car, selon elles, les moyens d’action ne sont pas encore assez concrets. Le futur texte ne devrait finalement pas revoir à la baisse l’objectif de diminution de consommation d’énergie et celui sur la neutralité carbone en 2050 devrait être renforcé. Le projet de loi est attendu en juin au parlement.

Sans transition – Voilà qui alimentera les critiques sur l’inaction du gouvernement en matière environnementale : selon une étude de l’OMS, citée par Le Journal de l’environnement, la pollution de l’air atmosphérique serait responsable de 8,8 millions de décès chaque année dans le monde. Elle serait ainsi la cause principale d’infarctus du myocarde, d’accidents vasculaires cérébraux, de cancers du poumon, de pneumonies ou de diverses autres maladies chroniques. En France, l’espérance de vie a aussi baissé de 1,6 an et l’étude recense en moyenne 105 cas de décès prématurés sur 100 000 personnes par an.

Le prix de l’eau – Encadrée par la loi Brottes (avril 2013), l’expérimentation sur la tarification sociale de l’eau devait s’achever le 15 avril prochain mais la loi de finances 2019 l’a prolongé jusqu’en 2021. Un article d’Actu environnement souligne que si de nombreuses collectivités ont eu du mal à l’enclencher, certains retours d’expérience méritent d’être mentionnés. En s’appuyant notamment sur les expérimentations menées à Dunkerque, Bordeaux, Rennes ou Grenoble, il cite quelques exemples : la tarification incitative socio-environnementale, le chèque eau (semblable au chèque déjeuner) ou l’aide automatique indexée sur les ressources des ménages.

La boue à bout – Après que le ministère de la Transition écologique a présenté le volet agricole de la feuille de route de l’économie circulaire, l’association Amorce a publié un communiqué pour défendre le compostage des boues d’épuration [lire aussi notre article]. « Une interdiction de mélanger les boues et les déchets verts condamnerait la filière de compostage », s’inquiète l’association, qui ajoute : « Paradoxalement, il s’agit de la première voie de valorisation de fertilisants exogènes à l’agriculture puisque chaque année 6 millions de tonnes de boues urbaines sont épandues sur les sols agricoles ». Amorce appelle donc à encourager cette filière.

Transports (vraiment) publics – Avant même la fin du contrat de concession, la région Grand Est et l’Eurométropole de Strasbourg ont annoncé transformer le statut de l’opérateur de transport public, la CTS. De société d’économie mixte, celui-ci deviendra une société publique locale dès le 1er septembre prochain. Fonctionnant presque comme une régie, la SPL permet aux acteurs publics de gérer directement la compagnie de transport et, comme le rappelle Jean-Philippe Lally, DG de la CTS dans un article de Ville rail et transports, « de s’affranchir d’une procédure d’appel d’offres ». Dans le même temps, 20 Minutes annonce que la société Alstom (et son modèle Aptis) équipera la CTS de 12 bus électriques qui relieront la gare au Parlement européen.

Mobilités – Un article de France 3 présente Transpolis, une ville fantôme dédiée aux acteurs de la mobilité. A Saint-Maurice-de-Rémens (Ain), cet espace grandeur nature (80 hectares) propose des routes, des feux de signalisation et des marquages au sol pour qu’industriels et entrepreneurs puissent tester leurs innovations à l’image des véhicules autonomes par exemple. Transpolis est un projet commun de partenaires privés, de l’IFSTTAR et de collectivités territoriales.

Ouverture à la concurrence – L’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs se précise. Afin de préparer au mieux cette échéance prochaine [lire aussi notre article], l’Arafer fait savoir, sur son site internet, qu’elle a rencontré des représentants des régions lors d’ateliers de travail. L’objectif est d’appréhender les éventuelles difficultés que vont rencontrer les autorités organisatrices de transport régional.

Et aussi…

La commune de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) a créé sa propre ferme bio pour alimenter les cantines scolaires [Daily Geek Show] ;

La chambre régionale des comptes dénonce la mauvaise gestion des déchets de l’agglomération de Béziers [France TV info].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP