logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/612599/un-referentiel-metier-pour-les-musiciens-intervenants-dumistes/

CULTURE
Un référentiel-métier pour les musiciens intervenants (dumistes)
Hélène Girard | Actualité Culture | Documents utiles | Publié le 14/03/2019

Le document publié mi-février par le Conseil national des centres de formation des musiciens intervenants détaille les missions des détenteurs du diplôme de musicien intervenant (dumiste) et les qualités attendues dans ce métier. Outre ses missions éducatives et artistiques, le dumiste doit être capable de jouer un rôle dans les projets culturels des collectivités.

Métier - enseignement artistiqueDeux ans de concertation, de janvier 2017 à décembre 2018, avec une douzaine de partenaires, ont été nécessaires au Conseil national des centres de formation des musiciens intervenants [1] pour élaborer un référentiel métier [2] relatif aux détenteurs du diplôme universitaire de musicien intervenant [3] (Dumi).

Outre les associations professionnelles – Fédération nationale des musiciens intervenants, Conservatoires de France, la Fédération des centres musicaux ruraux (CMR) –  et les syndicats du secteur, les élus locaux ont participé aux travaux (Association des maires de France, Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture), ainsi que les ministères concernés (Culture, Education) et le CNFPT.

« Culture du partenariat »

Agent territorial (titulaire ou contractuel, dans le cadre d’emploi d’Assistant territorial d’enseignement artistique principal), salarié d’une association ou d’une entreprise culturelle ou travailleur indépendant, le dumiste « conçoit et met en œuvre des projets musicaux sur son territoire », ainsi que des démarches d’éducation artistique et culturelle.

Il coordonne aussi des équipes et « contribue au développement culturel d’un territoire ». Rien d’étonnant, donc, que parmi les attendus du métier figurent, entre autre, « la culture du partenariat » et la capacité de « participer à la réflexion sur les politiques locales d’éducation artistique et culturelle » ou à l’élaboration d’un projet d’établissement ou d’un projet éducatif territorial.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN