Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Police

Faut-il davantage de souplesse dans l’institution de services de fourrières pour automobiles ?

Publié le 12/03/2019 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles prévention-sécurité

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de l’Intérieur : Aux termes de l’article L. 325-13 du code de la route, le maire, le président d’un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) ou le président du conseil départemental, ont chacun la faculté d’instituer un ou plusieurs services publics de fourrière pour automobiles relevant de leur autorité respective. Par ailleurs, l’article R. 325-19 du code de la route dispose que chaque fourrière automobile relève d’une autorité publique unique. Cette autorité peut être, en application de l’article R. 325-20 du code de la route, le préfet, le président du conseil départemental, le président du conseil exécutif de Corse, le président de l’organisme de coopération intercommunale ou le maire. La qualité d’autorité de fourrière est attestée par le lien juridique (convention, contrat de concession, régie) qui existe entre le gardien de fourrière et l’autorité publique.

Ce cadre juridique définit notamment le périmètre au sein duquel le gardien de fourrière doit intervenir sous le contrôle de l’autorité de fourrière. La notion d’autorité de fourrière unique s’apprécie, en effet, à l’échelle d’un territoire. Il en résulte que toute convention conclue entre un gardien de fourrière et une municipalité confère à cette dernière le statut juridique d’autorité unique de fourrière sur l’ensemble du territoire de sa commune.

Toutefois, la conclusion d’une convention ne dispense pas le gardien de fourrière de l’obligation de répondre, dans le cadre de sa mission de service public, à une demande de mise en fourrière adressée par les forces de l’ordre, pour un véhicule enlevé sur le territoire d’une commune sur laquelle aucune collectivité n’a institué un service public local de fourrières. L’Etat sera ainsi, en application de l’article R. 325-21 du code de la route, autorité de fourrière par substitution sur le territoire de cette commune. Il est donc possible que plusieurs communes confient à un même gardien de fourrière la gestion du service public de la fourrière, l’autorité sur la fourrière ne s’exerçant que sur le territoire respectif de chaque commune. Ainsi, en application de l’article R. 325-29 du code de la route, chaque collectivité sera tenue de prendre en charge l’indemnisation des véhicules abandonnés et mis en fourrière à partir de son territoire.

Dans le cadre des réflexions menées par le ministère de l’intérieur pour simplifier et moderniser la réglementation relative aux fourrières automobiles, il est cependant apparu que la notion d’autorité de fourrière unique prévue à l’article R. 325-19 du code de la route gagnerait à être clarifiée.

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Faut-il davantage de souplesse dans l’institution de services de fourrières pour automobiles ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement