Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Une formation de français favorise l’embauche d’étrangers dans l’agroalimentaire

Publié le 21/03/2019 • Par Stéphanie Stoll • dans : Innovations et Territoires, Régions

usine_poisson_travailleurs
Adobestock
Les difficultés de recrutement de l’industrie agroalimentaire conduisent les acteurs économiques à se tourner vers les résidents étrangers du territoire. Epaulés par le préfet du Morbihan et le conseil régional de Bretagne, une entreprise, un centre de formation et Pôle emploi ont mis en œuvre une solution ad hoc. Un apprentissage spécifique du français a été mis en place pour devenir ouvrier sur une ligne industrielle dans l’agroalimentaire. La mobilité est aussi facilitée.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Bretagne, 4,6 millions d’hab.] De quoi faut-il s’étonner le plus ? Que l’entreprise agroalimentaire Cité marine, régulièrement soutenue dans ses investissements par le conseil régional de Bretagne (800 000 euros depuis 2014) soit passée de 420 à 1 200 salariés entre 2010 et 2018 ? Ou, qu’après avoir été sollicités pour pourvoir à 100 recrutements, le conseil régional de Bretagne et Pôle emploi aient déployé une formation sur mesure qui a conduit l’entreprise à embaucher 17 personnes étrangères récemment régularisées ?

« Le sujet était de trouver de la main-d’œuvre en agroalimentaire », se souvient Raymond Le Deun, préfet du Morbihan. Sollicité en septembre 2016 par le PDG de Cité marine, il met en place un groupe de travail qui se réunit chaque mois pendant un an et demi. L’usine sort de terre, les trois agences Pôle emploi de Lorient sont mobilisées et l’entreprise engage deux agences d’intérim. Mais il manque une vingtaine de salariés et il faut affronter le problème de fond : le métier d’ouvrier dans l’agroalimentaire, avec ses horaires décalés, ses petits salaires et ses conditions de travail difficiles n’attire pas. « Nous avons donc travaillé à lever les freins comme la mobilité, la notoriété de l’entreprise ou les stéréotypes sur les métiers », précise le préfet.

Les discussions débouchent sur la nécessité de recourir à une main-d’œuvre étrangère, en séjour régulier en France. « Nous ne pouvons pas intégrer quelqu’un qui ne parle pas français », prévient Céline Leroux, DRH de Cité marine. Alors, la région Bretagne, Pôle emploi et l’organisme de formation Ibep conçoivent et financent une formation en français à objectif spécifique pour l’industrie agroalimentaire : 420 heures de français et deux périodes de quinze jours de stage en entreprise. L’Ibep et Cité marine élaborent un lexique de 600 mots que les stagiaires mettent en application lors de travaux pratiques.

Covoiturage de proximité

Le conseil régional mobilise ATE, un dispositif sur mesure lancé en 2012, destiné à financer des formations directement liées aux besoins de recrutement des entreprises d’un secteur géographique. Le coût de la formation est pris en charge par Pôle emploi et la région (110 800 euros), cette dernière assumant, en outre, la rémunération des stagiaires (36 000 euros). « Les ATE permettent des formations cousues main pour

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la donnée au service des politiques publiques ?

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une formation de français favorise l’embauche d’étrangers dans l’agroalimentaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement