Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Handicap

Emploi et handicap : l’ESS se donne un cap

Publié le 11/03/2019 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

handicap-travail-accessibilite
#CNF / AdobeStock
L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire et l’ensemble des syndicats de salariés ont signé un accord pour « agir pour l’emploi des personnes en situation de handicap dans l’économie sociale et solidaire (ESS).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

De l’aide à domicile aux régies de quartier et de territoire ; des ateliers et chantiers d’insertion au tourisme social et familial ; de la Croix Rouge française au spectacle vivant, 16 branches professionnelles et secteurs d’activités sont concernés par un accord-cadre sur l’emploi de personnes en situation de handicap signé par l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes) qui fédère 24 groupements et syndicats d’employeurs (associations, mutuelles, coopératives) et l’ensemble des syndicats (CFDT, CFE-CGC, FO, CFTC et CGT). Une unanimité rare !

Plus d’un million de salariés

Sur les 222 000 structures et plus de 2 millions de salariés que totalise l’ESS,  l’accord cadre concerne les 60 000 structures et plus d’un million de salariés que représente l’Udes.

Cet accord-cadre n’est pas exécutoire, il indique les orientations et objectifs partagés que les branches et les entreprises devront négocier à leur tour au sein d’accords opposables.

Il s’agit, notamment, de prévoir :

  • La sensibilisation, l’information et la formation des employeurs et des salariés de l’ESS à la thématique du handicap ;
  • L’amélioration de la formation continue des travailleurs en situation de handicap ;
  • L’amélioration de la connaissance des métiers, besoins et offres d’emploi de l’ESS en direction des personnes en situation de handicap ;
  • D’accompagner l’accueil des salariés en situation de handicap nouvellement embauchés et la reprise de fonctions de salariés devenus handicapés ;

Un guide pratique

Le texte, qui donne le cap, a été diffusé lors d’une matinée d’échanges organisée le 7 mars par l’Udes sur la thématique « Agir pour l’emploi des personnes en situation de handicap dans l’ESS », en partenariat avec la Macif et l’Ocirp. Son président Hugues Vidor a souligné que s’il s’agit d’une obligation légale, « l’enjeu est aussi et avant tout de répondre à un engagement sociétal en faveur de la diversité, de l’égalité des chances et de la lutte contre les discriminations ».

En ouverture, Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat aux personnes handicapées a abordé l’après-loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018 qui a réformé l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH). Prévu par l’accord-cadre pour lever les freins à l’embauche, un guide opérationnel a été présenté officiellement avant sa diffusion aux 60 000 entreprises sociales et solidaires y compris celles de moins de 20 salariés, la majorité. Il s’emploie à combattre les clichés et stéréotypes : par exemple, huit handicaps sur 10 sont invisibles et 85% des handicaps surviennent à l’âge adulte en lien avec des accidents, des maladies…

Organisé autour de 13 fiches d’action, ce guide vise à donner les principaux repères pour « accompagner le passage à l’action et/ou soutenir les actions déjà engagées ». Actuellement, environ 350 000 salariés travaillent dans des structures de plus de 20 salariés et sur les 16 branches ou secteurs d’activité de l’ESS :

  • trois dépassent le taux d’emploi légal de 6% ;
  • six « l’atteignent quasiment » (entre 5 et 6%) ;
  • quatre dépassent le taux moyen national du privé (4,2%)
  • trois sont en-dessous.

L’accord-cadre a pour originalité de mettre en place les critères d’évaluation qui permettront son suivi. «Il ouvre le chantier », et « n’est pas une fin en soi mais un début », ont déclaré plusieurs signataires.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Emploi et handicap : l’ESS se donne un cap

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement