Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Pauvreté

Ces poches de pauvreté au cœur des villes

Publié le 11/03/2019 • Par Valérie Schneider • dans : A la une, France

Larouviere Marseille
Vpe / CC BY-SA 3.0
Dans les quartiers « Jean Perrin » à Nîmes et celui de l' « Avenir Parisien » à Drancy, le taux de pauvreté atteint jusqu’à 80 %. Les données de l’Insee révèlent la concentration d’un grand nombre de personnes qui connaissent l’extrême pauvreté au sein des plus grandes villes françaises.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Pauvreté : en finir avec la politique de l'autruche

Le taux de pauvreté grimpe jusqu’à 70 %, voire 80 %, dans certains quartiers de grandes villes de France métropolitaine selon l’Insee (1). Les moyennes communales, comme l’a dévoilé le Centre d’observation de la société (2), masquent la détérioration de la situation sociale qui se niche dans les anfractuosités des quartiers, et en particulier dans les grands ensembles.

Le « record » est atteint dans le quartier « Jean Perrin » à Nîmes où près de 80 % des habitants vivent sous le seuil de pauvreté, suivi par celui de l’ « Avenir Parisien » à Drancy où le taux pointe à 77 %. Parmi les vingt premiers quartiers où plus de la moitié de la population est pauvre, on retrouve quatre autres quartiers nîmois : « Galilée » avec un taux de 75,5 %, « Soleil Levant » (70,8 %), « André Malrau ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article fait partie du Dossier

Pauvreté : en finir avec la politique de l'autruche

Sommaire du dossier

  1. Pauvreté : en finir avec la politique de l’autruche
  2. Des pauvres de plus en plus pauvres, et des riches de plus en plus riches
  3. Niveaux de vie : comment se situe ma commune ?
  4. A Vénissieux, la misère s’enkyste, même si les passerelles se tissent
  5. Ces poches de pauvreté au cœur des villes
  6. Où vivent les jeunes adultes de condition modeste ?
  7. Pauvreté : une analyse objective de la situation
  8. Ces quartiers où plus de la moitié de la population est pauvre
  9. Les inégalités de la France d’en haut et de la France d’en bas, dans les communes de plus de 20 000 habitants
  10. Pauvreté et inégalités : état des lieux dans les villes de plus de 20 000 habitants
  11. Combien de pauvres dans les 100 plus grandes villes ?
  12. Pauvreté et types de ménages : une typologie des intercommunalités
  13. Les pauvres seraient-ils encore plus pauvres dans les villes riches ?
  14. Inégalités territoriales : mieux se situer pour affiner ses politiques sociales
  15. Les taux de pauvreté des 100 plus grandes communes de France
  16. La pauvreté dans les arrondissements de Paris, Lyon et Marseille
  17. Connaître les pauvres en France : typologies
  18. « La pauvreté ne se limite pas à la périphérie des villes ! » – Louis Maurin
  19. Où vivent les pauvres ? L’Insee infirme définitivement la thèse de la France périphérique
  20. « La lutte contre la pauvreté passe par des ajustements locaux » – François Chérèque, inspecteur général des Affaires sociales, président de l’Agence du service civique
  21. Inégalités : quels enseignements tirer du classement des communes ?
  22. Villes, périurbain, rural : quels sont les territoires les moins favorisés ?
  23. « La mesure la plus fine possible de la pauvreté est fondamentale » – Daniel Zielinski, Unccas
  24. Pauvreté : les acteurs locaux expriment leurs besoins en matière d’observation sociale
  25. ATD Quart Monde se félicite de l’abandon du « taux de pauvreté ancré dans le temps »
  26. Comment les villes observent la pauvreté de leur territoire
  27. Journée mondiale du refus de la misère : lutter contre les discriminations fondées sur la précarité sociale
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces poches de pauvreté au cœur des villes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement