Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Jeunesse

Le Service universel se précise pour les jeunes, moins pour les collectivités

Publié le 05/03/2019 • Par Isabelle Raynaud • dans : A la une, France

attal-lecornu-darrieusecq-eure
Isabelle Raynaud
Les premiers jeunes entameront leur service national universel le 16 juin 2019, dans à peine plus de trois mois. Si la première phase a bien été précisée par le secrétaire d'Etat à la Jeunesse, Gabriel Attal, la phase 2, dans laquelle viendront s'insérer les collectivités, reste encore à construire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A terme – mais on ne sait pas exactement quand – le Service national universel (SNU) concernera tous les jeunes d’une classe d’âge, soit environ 800 000 adolescents chaque année. Pour les loger durant leurs deux semaines d’internat, puis leur confier des missions d’intérêt général, les collectivités seront en première ligne. Mais pour les 3 000 premiers jeunes qui lanceront le dispositif du 16 au 28 juin 2019, le rôle des collectivités reste flou.

Ouverture des inscriptions

Pour lancer l’appel aux volontaires, pas moins de trois ministres – le ministre chargé des Collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, le secrétaire d’État à la jeunesse, Gabriel Attal, et la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq – se sont rendus le 4 mars dans l’Eure, un des 13 départements pilotes.
Au programme : rencontre avec des collégiens de 3e puis des lycéens de seconde pour présenter le dispositif aux jeunes qui peuvent se lancer dans l’aventure dès cette année ou en 2020.

Si les collégiens n’avaient que vaguement entendu parler du SNU, la trentaine de lycéens qui ont fait face aux ministres étaient beaucoup plus motivés et pour la quasi totalité prêts à s’inscrire pour le mois de juin. La présence des ministres leur a permis d’avoir un programme plus précis de la première phase où ils passeront deux semaines en internat.

Accent sur les premiers secours

« L’objectif est de créer une société de vigilance et de résilience », a répété à plusieurs reprises Gabriel Attal. C’était la volonté d’Emmanuel Macron quand il a présenté l’idée du SNU, lors de la campagne présidentielle. Les jeunes seront donc formés aux premiers secours, mais apprendront également comment

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Service universel se précise pour les jeunes, moins pour les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement