Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand débat national

Emmanuel Macron récite le Grand débat avec les maires de Gironde

Publié le 04/03/2019 • Par Hélène Lerivrain • dans : Régions

macron-juppe-grand-debat-une
Twitter Elysée
Pédagogique, Emmanuel Macron a répondu point par point aux maires de Gironde avec qui il s’est entretenu le vendredi 1er mars à Bordeaux dans le cadre du grand débat national. Fiscalité, petites villes, décentralisation, gilets jaunes… Tour d’horizon.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« Votre territoire illustre de manière parfaite le débat que nous avons dans le pays avec une métropole qui gagne beaucoup d’habitants, mais aussi un phénomène de déprise démographique. »
Ce territoire dont le président de la République parle, c’est la Gironde où il s’est rendu le 1er mars et où il a rencontré de nombreux maires dans le cadre du grand débat national. Bilan : 3h30 d’échanges à Bordeaux dans une ambiance plutôt bon enfant malgré les sujets abordés.

La question des dotations de l’Etat est la première à avoir été soulevée par Alain Juppé, le maire de Bordeaux, qui a regretté leur baisse massive « la part des dotations dans l’ensemble des recettes de la métropole est passée de 34 % à 17 % en 10 ans, c’est un séisme budgétaire », a dit celui était maire de Bordeaux pour quelques heures encore, avant de devenir membre du Conseil constitutionnel. Première réponse d’Emmanuel Macron : « il n’y a plus de baisse depuis 2017 ».

Concernant la taxe d’habitation, le président de la République a, là aussi, insisté. « C’est l’impôt le plus injuste. C’est un bon choix de la supprimer. Toutefois, le dégrèvement total ne peut pas perdurer. Le transfert de la taxe foncière est une possibilité. Je suis pour une fiscalité davantage adaptée à la dynamique des dépenses. »

Les petites villes hors des dispositifs

DGF, lois NOTRe, SRU et Alur, taxe Gemapi, ou encore versement transport… En Gironde, le président de la République n’a pas échappé aux questions que de nombreux maires posent partout en France, mais les petites communes ont particulièrement

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Emmanuel Macron récite le Grand débat avec les maires de Gironde

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement