logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/609351/face-a-la-desertification-maternelle-primaire-et-college-se-regroupent/

EDUCATION
Face à la désertification, maternelle, primaire et collège se regroupent
Alexandra Caccivio | Actu expert Education et Vie scolaire | France | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 13/03/2019 | Mis à jour le 06/03/2019

Plusieurs collèges du département de la Haute-Saône sont menacés de fermeture en raison de la baisse démographique. Avec le risque de remettre en cause le maillage du territoire. Les enfants seront les premiers bénéficiaires du regroupement, à Jussey, des écoles maternelle et primaire et du collège, qui donne corps à l’«école du socle». Le rectorat, à l’origine du projet, a mis autour de la table le conseil départemental et la commune de Jussey.

13

 Réunir en un même lieu l’école maternelle, l’école primaire et le collège. C’est le projet d’école du socle qui, impulsé par le rectorat de Besançon, est aujourd’hui porté par la commune de Jussey et le conseil départemental de la Haute-Saône. Son ambition : favoriser la réussite des enfants en gommant, notamment, l’écart entre le CM2 et la sixième. Un écart dû, en partie, à des approches pédagogiques très différentes.

Le collège existant va faire l’objet de travaux importants qui lui permettront d’accueillir tous les enfants âgés de 3 à 11 ans, soit 180 élèves de plus, à la rentrée 2021. Le projet architectural demande, outre la rénovation des locaux, la construction d’une extension de 300 mètres carrés pour doter le site d’une école maternelle sur un seul niveau. C’est le département qui en a pris la maîtrise d’ouvrage. Il prévoit, lorsque l’ensemble sera livré, de signer une convention avec le syndicat scolaire du secteur de Jussey pour encadrer la mise à disposition d’une ...

CHIFFRES CLES

  • Budget : 6 M€ (estimation) pour adapter le collège, financés par le département, l’Etat et les communes.
  • Nombre d'élèves : 25 536 élèves sont scolarisés dans le département de la Haute-Saône, du CP au collège. C’est près d’un millier de moins qu’au début des années 2000.


POUR ALLER PLUS LOIN