Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Urbanisme commercial

Urbanisme commercial : la fin de la folie des grandeurs

Publié le 05/03/2019 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

urbanisme-commercial
© Claude ALMODOVAR
La problématique des périphéries commerciales émerge dans le débat public. Certains élus locaux ont pris le problème à bras-le-corps par le biais du schéma de cohérence territoriale ou du plan local d'urbanisme. Ils tentent de mettre en place des mécanismes de régulation plutôt que le moratoire prôné par certains.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Aménagement urbain : Quand la ville se livre au privé

Il aura fallu une dizaine d’années pour que les pouvoirs publics prennent conscience de la crise que subissent les centres des villes moyennes. Faudra-t-il attendre autant pour que les périphéries commerciales fassent l’objet d’un même intérêt ? D’autant que, si elles sont évoquées aujourd’hui, c’est souvent pour leur attribuer, de façon un peu simpliste, la responsabilité de ce déclin des cœurs de ville, désertés au profit des centres commerciaux aux parkings exubérants et à l’offre pléthorique. La réalité est plus complexe. La preuve en est que les zones et centres commerciaux souffrent de vacance, au même titre que les centres-villes – un taux qui s’élève respectivement à 8,5 % pour les premières et 12,5 % pour les deuxièmes, contre 11,5 % pour les centres-villes.

Selon Jean ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Urbanisme commercial : la fin de la folie des grandeurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement