Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Climat

Le boom des réseaux mondiaux de villes

Publié le 04/03/2019 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : A la une, France

solidarite-planete
Romolo Tavani
Pourquoi de plus en plus d’élus jouent-ils la carte des réseaux mondiaux de collectivités ? C40, Cités et gouvernements locaux unis, Energy cities… Les réseaux mondiaux de collectivités se multiplient et prolifèrent. Si cette structuration n’est pas récente, elle acquiert un poids démographique, économique et médiatique de plus en plus conséquent et converge aujourd’hui autour de thématiques comme l’environnement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les collectivités, et en particulier les grandes villes, montent en puissance collectivement dans la gouvernance mondiale. Elles sont de plus en plus nombreuses à se mobiliser sur les enjeux énergétiques et climatiques. C40, Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), Energy cities, Climate Chance… Ces réseaux, récents ou dont l’existence remonte parfois à des dizaines d’années, acquièrent une légitimité grandissante.

« Ils peuvent peser, d’abord médiatiquement, car on va parler d’eux et de leurs actions », explique la géopolitologue Béatrice Giblin. Et pour s’affirmer, certains réseaux mettent en avant des arguments de taille. Ainsi le C40, organisation née en 2006 pour fédérer les villes luttant contre le réchauffement climatique, aime à rappeler qu’elle représente 700 millions d’individus sur la planète et représente un quart du PIB mondial !

Devenir un acteur légitime dans la gouvernance mondiale

« Si aujourd’hui le rôle des collectivités est totalement intégré dans les accords internationaux, c’est qu’il y a eu un travail collectif de lobbying », explique Ronan Dantec, sénateur écologiste qui préside l’association Climate Chance. « Ce travail est essentiel car

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le boom des réseaux mondiaux de villes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement